•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un expert se fait rassurant sur les récents glissements de terrain à Saguenay

Les glissements de terrain se succèdent depuis quelques jours au Saguenay. Un glissement important à La Baie a entraîné l'évacuation de près de 200 personnes, mais il y a aussi eu des détachements de sol à Saint-Fulgence et à Chicoutimi après de fortes pluies.

Image aérienne d'un glissement de terrain à La Baie.

Une vue aérienne du glissement de terrain à La Baie, au Saguenay-Lac-St-Jean.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Le professeur émérite et cofondateur du Laboratoire d'études sur les risques naturels Jacques Locat ne pense pas que le sol du Saguenay est plus instable qu'ailleurs au Québec.

Je pense que le Saguenay-Lac-Saint-Jean fait partie des régions qui comporte des matériaux comme des argiles déposées en milieu marin et aussi des talus rocheux, mais prenons la section des mouvements de terrain du ministère des Transports qui existe depuis 2003, propose-t-il. Ils ont fait un inventaire des mouvements de terrain. Ils ont fait un répertoire de 2003 à 2017, on a répertorié à ce moment-là 1265 glissements de terrain, dont 103, au Saguenay.

« Sur cette période-là, la région du Saguenay se situe au 7e rang sur 14. Donc ce n’est pas une région plus affectée. »

— Une citation de  Jacques Locat, professeur émérite et cofondateur du Laboratoire d'études sur les risques naturels

Le professeur émérite spécifie que les événements climatiques importants apportent des petits et des plus grands glissements de terrain. Ce genre d’événements rend la population plus vigilante, selon lui.

Plusieurs personnes à La Baie deviennent des observateurs du milieu terrestre et dès qu’ils voient le moindre signal, ils avertissent les autorités ce qui est très bien, souligne Jacques Locat.

Jacques Locat rappelle que des expertises sont menées après un sinistre pour connaître la meilleure alternative.

Même s'il leur sera permis de réintégrer leurs résidences, plusieurs évacués de La Baie avaient fait part de leurs craintes à Radio-Canada. Le scientifique, spécialisé dans les risques naturels, se fait rassurant sur ce point.

Surtout dans ce secteur, il y a des travaux importants qui vont se faire pour adoucir la pente. Ça sera l’endroit le mieux sécurisé, au contraire ! Je comprends les craintes que les gens ont quand même mais je crois que le travail qui va être fait devrait les sécuriser, conclut-il.

Une entrevue complète sera diffusée au Téléjournal 18h ce dimanche

Selon une entrevue de Jean-François Coulombe.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !