•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des ailes pour les projets entrepreneuriaux issus des communautés minoritaires

Un homme parle au micro devant plusieurs personnes assises.

L’organisme à but non lucratif Groupe 3737 étend ses services en ouvrant un bureau desservant la région d’Halifax. (Archives)

Photo : Facebook / Groupe 3737

Radio-Canada

Pas facile de se lancer en affaires, encore moins quand on arrive dans une nouvelle ville ou que l’on est membre d’une minorité visible. Un incubateur d’entreprise montréalais ouvre de nouveaux bureaux à Halifax et à Moncton pour donner des ailes aux projets entrepreneuriaux des communautés minoritaires en Atlantique.

Un projet d’affaire en tête? Il faut maintenant un peu d’aide pour aller à la prochaine étape.

Le conseiller en entrepreneuriat Seydou Diallo a accueilli l’entrepreneur Deon Miller dans les nouveaux bureaux du Groupe 3737. Cet incubateur d’entreprises offre de l’accompagnement, du mentorat et des outils de soutien aux entrepreneurs issus de la diversité ethnoculturelle.

Cette année, l’organisme a ouvert deux nouveaux bureaux, un à Halifax et l'autre à Moncton et dans les deux cas, on y offre des services en français. Les francophones hors Québec et les membres de la diversité sont des populations encore trop peu soutenues dans ce domaine.

C’est malheureusement la population la moins bien servie dans l’écosystème entrepreneurial. Nous avons donc mis l’accent sur ça parce que nous aimerions combattre ce fléau et nous aimerions combattre ce problème avec le Groupe 3737, dont les membres sont aussi issus de la diversité, explique Seydou Diallo, conseiller régional en entrepreneuriat chez le Groupe 3737 à Halifax.

Un bon départ

Le jeune entrepreneur Deon Miller est un Afro-Néo-Écossais. Il projette de créer un nouveau site de camping luxueux de type glamping. Ce serait le premier site dans la région municipale d’Halifax.

« C’est mon premier projet, mais ça avance bien. Il y a beaucoup de choses à apprendre, mais on va y arriver! »

— Une citation de  Deon Miller, entrepreneur

Le Groupe 3737 vise des populations qui peuvent faire face à davantage d’obstacles, soit les femmes, les immigrants et les jeunes.

Photo de groupe de trois personnes.

Seydou Diallo (à gauche) est conseiller régional en entrepreneuriat au Groupe 3737.

Photo : fournie par le Groupe 3737

À travers les activités de réseautage et de conversations, j’ai malheureusement entendu trop souvent dire que les entrepreneurs de la diversité et noirs ont de la difficulté à trouver du financement. Alors, on a joint nos forces avec des organismes financiers qui ont du financement exclusif pour les entrepreneurs noirs, poursuit Seydou Diallo.

Un tremplin d'opportunités

L’organisme sans but lucratif basé à Montréal compte maintenant 12 bureaux à travers le pays. Depuis ses débuts, il a aidé plus de 1000 entrepreneurs au Canada.

Avec le Groupe 3737, Deon Miller a reçu de l’aide pour rédiger son plan d'affaires, les prévisions en matière de liquidité et comment effectuer des demandes de prêt.

Pour l’entrepreneur, c'est un véritable tremplin d’opportunités. Pendant deux ans, il a travaillé seul. Cet accompagnement en mentorat avec Seydou Diallo, du Groupe 3737, lui a permis d’aller beaucoup plus loin beaucoup plus rapidement.

Il a pu acquérir huit dômes géodésiques et compte en installer trois cet été.

Son entreprise pourrait bien prendre son envol l’été prochain.

D’après un reportage de la journaliste Stéphanie Blanchet

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !