•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Inondations de Hay River des coûts estimés à plus de 50 millions de dollars

De l'eau et de la glace se trouvent sur une rue de Hay River devant un bâtiment de trois étages.

De l'eau et de la glace à Hay River, aux Territoires du Nord-Ouest.

Photo : Radio-Canada / Kate Kyle

Radio-Canada

Selon le conseil municipal de Hay River, les coûts pour réparer les dommages causés par les inondations de mai dans la communauté pourraient s’élever à 52 millions de dollars.

Ces estimations se trouvent dans un rapport publié vendredi par Glenn Smith, l'agent administratif principal de Hay River, et seront à l'ordre du jour du conseil municipal le 28 juin.

La deuxième plus grande communauté des T.N.-O. a été évacuée en mai lorsque les eaux de crue ont atteint des sommets historiques.

Les résidents sont revenus quelques jours plus tard après le retrait des eaux pour découvrir des routes, des maisons et des infrastructures clés endommagées.

Bien que les réclamations n'aient pas encore été soumises, Glenn Smith s'attend à ce que le gouvernement territorial couvre près de la moitié des coûts, soit plus de 23 millions de dollars, grâce à sa politique d'aide en cas de catastrophe.

Une recommandation en ce sens sera présentée au Conseil en juillet et demandera l'approbation de soumettre des demandes via la politique d'assistance en cas de catastrophe.

Cette politique du gouvernement territorial est considérée comme la principale source de financement pour soutenir les travaux de réparation, peut-on lire dans le rapport.

La première ministre Caroline Cochrane avait déclaré à CBC en mai, avant la publication de l’estimation de coûts, qu'elle s'attendait à ce que le programme d'aide territoriale soit en mesure de gérer le coût des inondations, mais avait aussi dit qu'elle était prête à faire appel au gouvernement fédéral si plus d’aide était nécessaire.

La politique d'aide en cas de catastrophe existe pour les résidents, les petites entreprises et les municipalités à la recherche d'une aide financière à la suite de catastrophes naturelles.

Elle a été mise à jour à la mi-mai pour permettre aux résidents et aux petites entreprises de demander jusqu'à 240 000 $ d'aide. C'est plus du double du montant d'aide maximal précédent de 100 000 $.

Il n'y a pas de seuil pour le montant d'aide que les municipalités peuvent demander.

Des réclamations d'assurance et le financement gouvernemental supplémentaire devraient couvrir les coûts restants, selon le rapport.

Usine de traitement des eaux, décharge, routes gravement endommagées

Dans le rapport, on trouve les coûts ventilés par régions, la liste des projets prioritaires, les délais nécessaires pour faire les travaux ainsi que les prochaines étapes à réaliser pour atténuer les effets de prochaines inondations.

La dépense la plus importante concerne les travaux à faire à l’usine de traitement des eaux. La réparation des dommages est estimée à environ 10 millions de dollars. On estime aussi que 20 millions de dollars supplémentaires sont nécessaires pour des mesures d'atténuation.

Une évaluation technique détaillée de la compagnie Stantec fournira plus de détails sur ce qui doit être remplacé ou réparé.

Les inondations ont également aggravé les problèmes à la décharge de Hay River. Selon le rapport les réparations sont estimées à 310 000 $.

La durée de vie de la décharge de Hay River est une préoccupation depuis des années et l'inondation de 2022 a considérablement accéléré son déclin, note le rapport.

Plusieurs routes ont été endommagées, dont Hoffman Way. Pour cette seule artère, les coûts de réparation sont estimés à 320 000 $.

Avec les informations de Luke Carroll

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !