•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une coopérative de santé pourrait voir le jour à Lebel-sur-Quévillon

Un plan large de la ville de Lebel-sur-Quévillon.

Lebel-sur-Quévillon veut implanter de nouveaux services de santé.

Photo : Radio-Canada / Mélanie Picard

Radio-Canada

La municipalité de Lebel-sur-Quévillon souhaite implanter une coopérative de services de santé sur son territoire.

Même si ce projet n'en est qu'à ses débuts, l'idée fait son chemin puisque la ville a perdu plusieurs services de santé essentiels.

Un comité coop santé a été mis sur pied par l'administration municipale pour mener la réflexion à ce sujet.

Une première rencontre a d'ailleurs eu lieu il y a une semaine en présence de plusieurs citoyens pour échanger sur ce projet.

L'idée a été très bien accueillie par les citoyens et tout le monde a dit : "Oui, on en a besoin." Mais maintenant, comment le faire, où trouver les fonds, avec qui le faire, comment attirer les professionnels, l'implication des citoyens, c'est très très important aussi. La Ville est déjà là-dedans, le [Service du] développement économique est partie prenante. C'est lui qui mène le projet sous la présidence de Denis Lemoyne pour l'instant. Et puis on va voir un petit peu l'évolution de la manière dont le comité va aller. Et puis, de là, on va départager un peu les tâches et trouver les moyens, surtout financiers, avec nos partenaires pour pouvoir réaliser ce projet, explique le directeur intérimaire du Service du développement économique de Lebel-sur-Quévillon, Michael Sandapen.

Lors de la rencontre, les citoyens ont émis le souhait de voir de nouveaux services de santé en ville.

Avec la consultation qu'on a eue avec les citoyens, beaucoup de choses sont ressorties. Par exemple, un hygiéniste dentaire est absolument nécessaire, un dentiste aussi, de même qu'un optométriste. Il y a aussi l'ergothérapie qui a été discutée et même un psychologue. Donc, il y a plein de choses qui ont découlé de là, ajoute Michael Sandapen.

Lebel-sur-Quévillon veut se positionner comme la ville où il fait bon vivre et travailler. De facto, les services de santé et les services essentiels, c'est plus que nécessaire si on veut attirer du monde chez nous. C'est une très très belle ville avec un environnement extraordinaire et des gens formidables. Pour consolider tout ça, il nous faut les services aussi, ajoute le responsable.

D'autres municipalités avoisinantes pourront aussi bénéficier des nouveaux services.

Le comité mis sur pied compte organiser une deuxième rencontre le 11 juillet.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !