•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

ACFR : même acronyme, nouveau nom pour l’organisme regroupant les francophones de Regina

André Lapointe assis a une table.

Le président de l'Association communautaire fransaskoise, André Lapointe, lors de l'assemblée générale annuelle.

Photo : Radio-Canada / Matt Howard

Radio-Canada

Réunis en assemblée annuelle le 24 juin, les membres de l’Association canadienne-française de Régina ont choisi de changer le nom de l’organisme. L’Association communautaire fransaskoise de Regina est un nom qui représente mieux la diversité de la francophonie actuelle, selon le président, André Lapointe.

Je pense que c’est plus d’aujourd’hui, a-t-il déclaré à l’assemblée. C’est inclusif et pour quelqu'un qui vient d’un autre pays, ce sont des Fransaskois d’adoption, donc voir le nom fransaskois dans le nom de l’organisme, je pense que c’est nécessaire maintenant.

L’organisme avait fait plusieurs tentatives au cours des dernières années pour moderniser son nom, qui date de sa fondation en 1965. En 2021, les membres avaient eu l’occasion de se pencher sur deux options possibles. Ils avaient finalement opté pour le statu quo.

Le nouveau nom, en plus d’être plus inclusif, permet de maintenir l’acronyme de l’organisme.

Nouvelle direction générale annoncée cette semaine

L’ACFR est par ailleurs en voie d’annoncer la nomination de sa prochaine direction générale. André Lapointe a informé l'assemblée annuelle que cette nomination aura lieu le 27 juin.

L’ancien directeur général Jacques Désiré Hiack, a été congédié en février après avoir été suspendu en novembre dernier.

Une dame qui a le bras lever tenant un carton

Une vingtaine de personnes étaient présentes à l'assemblée générale annuelle.

Photo : Radio-Canada / Matt Howard

André Lapointe explique que les recherches pour lui trouver un successeur durent depuis trois mois.

Cinq candidats ont été interviewés et trois d'entre eux ont eu un deuxième entretien jeudi dernier.

La connaissance de la communauté fransaskoise et des expertises en administration figurent parmi la liste de critères de sélection.

On va encadrer la nouvelle personne qui vient à la direction, affirme André Lapointe. On va la tenir par la main. Ça va prendre deux, trois mois pour pouvoir l'insérer pour que la personne se sente appuyée.

Dans son rapport annuel, le président a précisé que pendant la période de transition qui a suivi le congédiement du directeur général, l’ACFR s’est concentrée sur une restructuration de l’organisme, en réorganisant les dossiers administratifs, la gestion financière et la gestion des ressources humaines.

Par ailleurs, selon ses résultats financiers au 31 mars 2021 (Nouvelle fenêtre), les revenus de l’organisme ont été de 306 650 $ en 2020-2021, et l’ACFR a généré un surplus de 20 732 $. Elle avait terminé l’année financière précédente avec un déficit de 73 874 $.

Une vingtaine de personnes étaient présentes à la rencontre qui s’est tenue en présentiel.

Avec les informations de Brianna Frankel

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !