•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le meilleur rhum épicé du monde est à Louiseville

La Distillerie Mariana, à Louiseville, fabrique un rhum brun épicé du nom de Morbleu.

La Distillerie Mariana, à Louiseville, fabrique le rhum brun épicé Morbleu.

Photo : Radio-Canada / Jef Fortier

La Distillerie Mariana, à Louiseville, rayonne une fois de plus à l'étranger. Son rhum épicé Morbleu vient d’être sacré meilleur rhum au monde dans sa catégorie par la San Francisco World Spirits Competition.

L’événement, qui s’est déroulé vendredi soir à San Francisco, est l’un des plus influents concours de l’industrie des spiritueux.

C’est l’équilibre du rhum Morbleu qui séduit le jury, croit Nathalie Laberge, directrice générale de la distillerie. C’est probablement le mélange de nos épices. C’est un rhum qui est très équilibré et qui se prend très bien directement sur la glace. Les juges ont su remarquer la note qui le différencie des autres.

L’entreprise mauricienne a le vent dans les voiles. Cette importante distinction procure au distillateur un nouvel argument de vente dans sa conquête des marchés internationaux.

C’est une belle reconnaissance et ce sera une porte d’entrée pour distribuer notre rhum ailleurs qu’au Québec, s’est réjouie Nathalie Laberge au lendemain de la compétition. Un prix comme ça, donne des lettres de noblesse à notre produit et va faciliter la mise en marché.

La distillerie Mariana prévoit étendre, d’ici 2023, son réseau de distribution sur l’ensemble du continent européen ainsi qu’en Asie.

Une entreprise en pleine expansion

Entre-temps, l’entreprise s’installera au nouveau centre d’innovation agroalimentaire L’Ouvrage, au centre-ville de Trois-Rivières, où sera élaboré un premier whisky.

On va pouvoir se reparler dans quelques années du meilleur whisky au monde, promet Nathalie Laberge.

Il faudra toutefois être patient. L’eau-de-vie ne sera embouteillée que d’ici quelques années.

Ce ne sera pas demain. Pour avoir l’appellation de whisky, il faut qu’il soit vieilli en barrique plus de trois ans et idéalement cinq ou six ans, explique la dirigeante.

Quant à son rhum maintenant couronné, il sera toujours embouteillé à Louiseville.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !