•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Ode à l’Acadie remonte sur scène

Les artistes d'Ode à l'Acadie, Louise Vautour, François Émond, Nicolas Basque (première rangée), Monique Poirier, Isabelle Thériault, Christian Kit Goguen et Patricia Richard.

Les artistes d'Ode à l'Acadie –Louise Vautour, François Émond, Nicolas Basque (première rangée), Monique Poirier, Isabelle Thériault, Christian Kit Goguen et Patricia Richard – remonteront sur la scène du Carrefour de la Mer de Caraquet, les 9 et 10 août.

Photo : Gracieuseté

Ode à l’Acadie a marqué la culture acadienne dès que le groupe a poussé ses premières notes, en 2004. Dix-huit ans plus tard, Isabelle Thériault et ses six compagnons de scène garderont sensiblement intact le spectacle original, de retour pour deux concerts spéciaux pendant le 60e anniversaire du Festival acadien de Caraquet.

Il n’y a eu aucune hésitation quand le producteur d’Ode, Paul Marcel Albert, a contacté chacun des participants de cette grande aventure musicale d’hommage à la chanson acadienne.

Outre Isabelle Thériault, François Émond, Monique Poirier, Nicolas Basque, Christian Kit Goguen, Louise Vautour et Patricia Richard remonteront sur la scène du Carrefour de la Mer de Caraquet, les 9 et 10 août.

« Les gens nous en parlent encore, peu importe où nous allons. Notre objectif était de rendre hommage à la chanson acadienne et aux auteurs-compositeurs-interprètes de chez nous. Beaucoup de jeunes ont découvert tout un répertoire grâce à Ode. Nous avons senti une réelle connexion entre Ode et l’Acadie. »

— Une citation de  Isabelle Thériault

Ode à l’Acadie est rapidement devenu une œuvre phare de la chanson acadienne en 2004, à l’occasion des célébrations du 400e anniversaire de l’Acadie.

On y retrouve des chansons de mer, d'exil, de révolte, d'amour et d’espoir arrangées de façon moderne, sans pour autant être dénaturées.

Il y a eu quelques versions différentes – soit Carte blanche aux artistes d'Ode, Le Pays d'Ode, Ode en fête et Ode à Noël – et certains membres originaux ont laissé la place à d’autres artistes.

Le groupe a aussi produit deux albums, soit Ode à l'Acadie (2005) et Ode à Noël (2010).

La troupe a donné plus de 1000 spectacles en Acadie, au Québec, en Ontario, en Belgique, en Suisse, en France, aux États-Unis et en Afrique.

Frères et sœurs de scène depuis 2004

Ce retour sur scène, le premier depuis 2017, a rapidement convenu à tout le monde, malgré les horaires personnels chargés de sept personnes qui ont pris des chemins différents.

La direction artistique a été confiée à René Cormier alors que la direction musicale sera l’affaire d’Isabelle Thériault.

Les artistes jouent devant un montage de photos de Viola Léger sur écran géant.

Les artistes d'Ode à l'Acadie réunis sur scène pour Viola Léger en 2017.

Photo : Radio-Canada / Anne-Marie Parenteau

Ode a marqué, oui. Il a fait sa marque sur la scène culturelle et on va jouer essentiellement la version de 2004, même si nous aurions pu ajouter un paquet de nouvelles chansons. Nous présenterons une version plus épurée, sans décor et sans écran géant, et on va revisiter certains textes, a raconté Isabelle Thériault, qui a bien hâte de retrouver ses frères et ses sœurs de scène.

À peine l’annonce a-t-elle été publiée qu’elle a enflammé les réseaux sociaux, ce qui laisse présager que les deux concerts afficheront rapidement complet. Pour le moment, l’horaire ne semble pas permettre d’ajouter une autre représentation, soutient Isabelle Thériault. Mais qui sait…

On va se rencontrer cet été. On connaît les chansons sur le bout de nos doigts et elles sont dans nos cœurs. Nous replongeons dans Ode dès les premières notes et la magie va opérer. C’est plus du côté technique que nous aurons un peu de travail. Nous allons reprendre ce qui a été bâti, de dire celle qui fait depuis quelques années carrière en politique.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !