•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Blessés par des feux d’artifice à Laterrière : deux plaintes déposées à la police

Du feu au-dessus d'une foule.

Le feu d'artifice était toujours bien actif lorsqu'il a atterri au milieu de la foule, blessant deux personnes.

Photo : Gracieuseté de Jacob Pearson

Radio-Canada

Deux plaintes ont été déposées au Service de police de Saguenay (SPS) à la suite de feux d’artifice qui ont atterri dans une foule de 500 fêtards lundi soir à Laterrière, blessant deux personnes.

À cette occasion, la pièce de pyrotechnie était tenue par une personne, selon le SPS, en direction du groupe de fêtards, mais avec un angle très faible, qui a amené le feu d’artifice à atterrir dans la foule alors que la flamme était toujours bien active.

Un jeune de 17 ans a subi des brûlures au troisième degré et aura besoin d'une greffe de peau. Son ouïe a aussi été affectée.

Un autre de 19 ans a été brûlé au cou et à un bras. Le jeune, qui est musicien, a également un tympan perforé.

Les flammes initiales d'un feu d'artifice.

L'angle initial du feu d'artifice pointait déjà vers la foule et non vers le ciel, comme le montre cette vidéo prise par une personne sur place.

Photo : Gracieuseté de Jacob Pearson

Les jeunes étaient réunis sur un site près du cimetière du secteur de Laterrière pour célébrer la fin des classes. Les policiers avaient été avertis et étaient aux aguets pour éviter les débordements.

« Une personne a pointé les feux d'artifice vers des gens qui étaient sur place. Est-ce que c'est accidentel ou encore volontaire? Malheureusement, on ne peut pas le déterminer pour l'instant. Mais il y a un jeune, qui a été brûlé par ce feu d'artifice, qui est venu porter plainte et il y a une enquête qui est en cours. »

— Une citation de  Luc Tardif, porte-parole du Service de police de Saguenay

Le père du jeune de 18 ans s’est entretenu avec Radio-Canada. Il tenait à sensibiliser la population.

Il a raconté que son fils était autour d'un feu avec ses amis quand il a été frappé par un objet vert lumineux. Il est tombé au sol, il n'arrivait plus à entendre et était en panique.

Une brûlure au dos derrière l'épaule.

Ce jeune homme a subi des brûlures au dos après avoir reçu un feu d'artifice lors d'une fête à Laterrière.

Photo : Gracieuseté

On cherche activement à retracer le suspect. Les conséquences peuvent être très lourdes. Je ne m'avancerai pas sur les accusations, car ça dépend des circonstances, mais ça pourrait mener à des accusations graves, a poursuivi Luc Tardif.

Jeudi soir, un autre événement impliquant une mauvaise utilisation de feux d’artifice a eu lieu à Saguenay. Lors du spectacle d’Orloge Simard, à la Pyramide Ha! Ha! à La Baie, des personnes lançaient des feux d’artifice vers le ciel à partir de la foule. Ils tenaient alors les feux d’artifice à bout de bras.

Un jeune homme avec des blessures au cou.

Ce jeune homme a été blessé au cou après avoir reçu un feu d'artifice, alors qu'il se trouvait dans une foule lundi soir à Laterrière.

Photo : Gracieuseté

Un permis nécessaire

Une personne doit être âgée d’au moins 18 ans pour se procurer des feux d’artifice. Mais il faut aussi se procurer un permis pour les utiliser.

À Saguenay, celui-ci peut être obtenu en remplissant un formulaire en ligne et qui est ensuite acheminé au Service de sécurité incendie.

C'est un permis qui est gratuit, mais l'idée c'est que ça permet aux pompiers d'être au courant qu'il y a des feux d'artifice et à quel endroit sur le territoire, a mentionné Dominic Arseneau, porte-parole de Saguenay. Les gens qui souhaitent en faire vont aussi être au courant des mesures de sécurité à prendre.

Des règlements entourent l'utilisation des feux d'artifice. Il y a bien sûr des règles pour que le permis soit émis, notamment un dégagement envers les bâtiments environnants d'une trentaine de mètres, a-t-il ajouté.

Avec des informations d’Andréanne Larouche

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !