•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Virginie Fortin, une « humoriste d’observation » au Dr. Mobilo Aquafest

Un femme aux cheveux bruns et frisés. Elle porte une combinaison verte.

L'humoriste et comédienne Virginie Fortin sur le plateau de «Bonsoir bonsoir!»

Photo :  La production est encore jeune / Karine Dufour

Radio-Canada

Virginie Fortin s'offre dimanche un gala au Théâtre Outremont pour clore le cinquième festival Dr. Mobilo Aquafest, un événement qu'elle a cofondé il y a sept ans. Elle partagera la scène avec quatre humoristes, mais également deux musiciens et musiciennes.

Depuis le début du Mobilo, on a toujours voulu allier la musique des gens qu'on trouve profondément cool avec l'humour, explique-t-elle.

La musique d'Elliot Maginot et de Lydia Képinski accompagnera donc les blagues de Katherine Levac, de Guillaume Wagner, de Michelle Desrochers et de Suzie Bouchard.

Le Dr. Mobilo Aquafest a été créé en 2016 pour redonner les profits des spectacles aux artisans et artisanes de la scène, mais aussi pour briser les conventions d'un milieu alors relativement homogène, comme l'explique Virginie Fortin.

Les grands festivals d'humour étaient, selon elle, un peu trop carrés, un peu trop pris dans le même carcan de faire un numéro de sept à huit minutes.

« Je n’aimais pas vraiment le stand up, car j’avais cette idée que c’était un bloc monolithique dont la formule était "ma blonde est conne, elle veut aller aux pommes", et qu’on parlait tous et toutes des mêmes affaires. »

— Une citation de  Virginie Fortin, humoriste
Un couple qui entrelace un nouveau-né.

Virginie Fortin a joué dans «Pour toi Flora», une production dramatique autochtone d'ICI Télé.

Photo : Radio-Canada

Quelques années plus tard, Virginie Fortin estime que la mission du Dr. Mobilo Aquafest fait son chemin.

L'arrivée d’une nouvelle génération d'humoristes et la multiplication des plateformes de diffusion ont également contribué à décloisonner le milieu de l'humour, selon elle.

Humour d’observation

Le gala de Virginie Fortin survient au moment où la première partie de sa tournée Mes sentiments tire à sa fin. Je suis vraiment heureuse de retrouver la tournée. J'avais oublié que j'aimais ça, admet-elle.

Comme son premier spectacle solo Du bruit dans le cosmos, Virginie Fortin cherche à faire réfléchir son public sur l'absurdité de l'existence humaine avec un style qu'elle qualifie d'humour d'observation.

« L'humour pour moi, c'est parler des choses qui nous font dire "ben voyons, ça a donc ben pas d'allure!" »

— Une citation de  Virginie Fortin, humoriste

Si les inégalités sociales et le jeu de l'argent font partie des thèmes favoris de Virginie Fortin, elle refuse l'étiquette d'humoriste engagée, estimant que ses propos relèvent davantage du gros bon sens que du militantisme.

Je sais que [mon propos] est engagé, mais moi, ça ne part pas d'une volonté de changer les choses; ça part d'une volonté de dire "eh boy, ça a pas d'allure", répète-t-elle, sourire en coin.

Virginie Fortin présentera Mes sentiments le 30 juillet au Théâtre Jean-Duceppe de la Place des Arts. Elle reprendra ensuite sa tournée le 22 septembre à Longueuil.

Ce texte a été écrit à partir d'une entrevue réalisée par Eugénie Lépine-Blondeau, animatrice de l'émission C'est ma tournée!. Les propos ont pu être édités à des fins de clarté et de concision.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !