•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Agression sexuelle à Duchesnay : un suspect derrière les barreaux

Une photo d'un homme blanc aux cheveux châtains. Il porte une moustache et une barbichette.

Mathieu Arsenault, 27 ans de Saint-Augustin-de-Desmaures, a comparu sous plusieurs chefs d’accusation en matière d’agressions sexuelles.

Photo : Service de police de la Ville de Québec

La Sûreté du Québec croit avoir mis la main sur l’homme qui aurait commis une agression sexuelle au printemps, à Sainte-Catherine-de-la-Jacques-Cartier.

L’homme de 27 ans serait également mêlé à plusieurs autres infractions de nature sexuelle survenues dans la grande région de Québec entre les mois de février et juin 2022.

Mathieu Arsenault, de Saint-Augustin-de-Desmaures, a comparu au palais de justice de Québec cette semaine. Il va rester détenu pendant les procédures judiciaires. Sa prochaine comparution est prévue le 27 juin.

Une agression se serait notamment déroulés le 1er avril dernier.

Une femme aurait été agressée alors qu'elle circulait dans un boisé près de la Station touristique Duchesnay.

Dans le même laps de temps, cet homme a été aperçu circulant à pied sur le stationnement de la station. Les policiers avaient alors émis un avis de recherche pour retrouver cet individu.

Suite à la demande de collaboration du public le 8 juin dernier concernant cet événement, les informations reçues ont permis de faire progresser cette enquête, d’en arriver à l’arrestation d’un suspect et d’identifier des victimes supplémentaires, soit cinq femmes âgées de 30 à 65 ans, peut-on lire dans le communiqué de presse émis par la SQ.

Une enquête d’envergure provinciale a été ouverte.

Toute personne détenant des informations en lien avec cette affaire est priée de contacter la Centrale de l’information criminelle de la Sûreté du Québec au 1-800-659-4264.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !