•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des comportements dangereux avec des feux d’artifice lors d’un spectacle

Les gyrophares d'une voiture de police sont allumés sur fond de lumières floues d'une ville.

Les policiers tiennent à sensibiliser la population aux dangers liés à l'utilisation des feux d'artifice.

Photo : iStock

Radio-Canada

Les policiers de Saguenay rapportent une vingtaine de comportements dangereux avec des feux d'artifice lors du spectacle d’Orloge Simard jeudi soir dans l’arrondissement de La Baie à Saguenay.

Plusieurs personnes, qui participaient aux festivités de la fête nationale du Québec, et qui se trouvaient dans la foule, projetaient des feux d'artifice qu'ils tenaient à bout de bras.

La police de Saguenay tient à rappeler que ces objets de pyrotechnie sont avant tout des explosifs, qui peuvent blesser gravement autrui.

« Des gens intoxiqués lançaient des feux d’artifice sans prendre garde et certains arrivaient dans la foule. On parle d’infraction criminelle. On parle de voies de fait armées. Ça peut causer des lésions. On peut aussi parler de négligence criminelle causant des blessures graves. »

— Une citation de  Carl Tremblay, porte-parole de la police de Saguenay

Pour le moment, personne n’a été arrêté dans ce dossier.

Surveillance routière accrue

Par ailleurs, les policiers de Saguenay ont arrêté deux personnes pour conduite avec les facultés affaiblies jeudi soir.

Un homme de 18 ans a d'abord été arrêté vers 18 h à Jonquière alors qu'il était au volant de son véhicule sous les effets de drogue.

Une autre personne a été interceptée sur l'autoroute. C'est un citoyen qui a prévenu les autorités. Une fois le test passé au poste de police, le contrevenant avait quatre fois la limite permise d'alcool dans le sang.

Les policiers de la Sûreté du Québec (SQ) seront également particulièrement présents sur le réseau routier pour le long congé de la fête nationale. Ils cibleront la vitesse et la conduite avec les capacités affaiblies par l’alcool ou la drogue.

Les policiers de la Sûreté du Québec vont vérifier principalement la vitesse, qui reste une cause principale des décès et des blessures graves, explique le sergent Hugues Beaulieu, responsable des communications à la SQ.

Les policiers seront également vigilants dans les secteurs où des travaux ont lieu. On va porter une attention aussi toute particulière aux zones de travaux, a-t-il ajouté.

À cette même période l’an dernier, la Sûreté du Québec dénombrait neuf collisions mortelles.

Avec les informations d'Andréanne Larouche et de Flavie Villeneuve

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !