•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des talents locaux en vedette au Festival international de Jazz TD de Vancouver

Photo de l'artiste JB The First Lady.

L'artiste JB The First Lady est en spectacle au Festival de jazz TD de Vancouver le 24 juin.

Photo : Melanie Orr

Le Festival international de Jazz TD de Vancouver s’ouvre vendredi pour son 36e rendez-vous annuel. D’ici le 3 juillet, les mélomanes sont conviés à plus de 200 concerts mettant en scène des vedettes internationales ainsi que de nombreux artistes de la Colombie-Britannique à ne pas manquer.

Si le Festival accueille au cours des prochains jours des artistes d’un peu partout dans le monde comme Cécile McLorin Salvant, GoGo Penguin et Lucinda Williams notamment, l’organisation dit avoir d’abord fait la part belle aux artistes de la Colombie-Britannique pour ensuite inviter les artistes étrangers à célébrer avec eux.

C’est une volonté que nous avons au Festival, de baser notre programmation sur les talents locaux. Ça fait partie de notre histoire et de notre vision de créer des collaborations entre des artistes locaux et des artistes internationaux invités, explique Cole Schmidt, l’un des programmateurs du Festival.

Ces collaborations font partie de l’essence du Festival, laisse entendre M. Schmidt qui souligne que plusieurs artistes étrangers font partie de la programmation depuis les débuts de l'événement.

C’est comme s’ils étaient, en quelque sorte, des artistes locaux tellement ils ont contribué à développer la scène jazz d’ici.

Une photo des membres du duo Old Soul Rebel, dont les yeux sont couverts par des pièces de tissu semblable à de la dentelle.

La musique de Old Soul Rebel s'inspire des racines autochtones et afro-américaines des membres du duo.

Photo : Coastal Jazz & Blues Society

Collaborations à surveiller

Lors de la soirée d’ouverture ce soir à la salle The Ironworks, le saxophoniste américain Darius Jones se produira avec les violonistes britanno-colombiens Jesse et Josh Zubot, Peggy Lee au violoncelle et James Meger à la basse ainsi que le batteur Gérald Cleaver.

Ce sera l’endroit à être, si vous voulez voir le résultat des efforts de collaboration entre des artistes locaux et internationaux, affirme Cole Schmidt. 

La semaine prochaine dans la même salle, le 28 juin, le concert Like the Mind mettra en scène un collectif mené par la violoniste britanno-colombienne Meredith Bates et formé de trois musiciens canadiens et trois Suédois qui créent des pièces immersives.

Une photo des membres de la formation Like the Mind.

Le collectif Like the Mind regroupe des musiciens provenant du Canada et de la Suède.

Photo : Coastal Jazz & Blues Society

Les musiciens se sont rencontrés lors d’un programme de résidence d’artistes au festival, il y a quelques années.

C’est un autre bon exemple de ce que le festival créé comme liens entre les musiciens de la scène locale et les musiciens internationaux , dit Cole Schmidt.

Des artistes autochtones et une nouvelle scène

Un concert mettant de l’avant des artistes autochtones a également lieu ce soir sur l’Île Granville à Ocean Art Works, un pavillon extérieur qui a été transformé en lieu de concert, avec un bar, pour l’occasion. 

La programmation pour cette scène a été développée en collaboration avec Full Circle, une organisation qui présente des événements et des artistes autochtones, dont le festival Talking Stick qui se déroule présentement. 

DJ KoaKeA et DJ KeiRose derrières les tables tournantes.

Grâce à une collaboration avec l'organisaton Full Circle et le festival Talking Stick, les artistes autochtones seront à l'honneur sur la scène Ocean Art Works de l'île Granville.

Photo : Cass O'Neil

Le concert du 24 juin fera entendre dès 21 h les artistes JB The First Lady, Old Soul Rebel, DJ KoaKea et DJ KeiRose. Si vous voulez danser et faire la fête, je recommande ce spectacle , ajoute Cole Schmidt.

La scène Ocean Art Works accueillera plusieurs artistes locaux tout au long du festival. Une scène qui sera «  certainement très populaire cette année », prévoit l'organisation.

Concerts gratuits

Quelque 60 concerts gratuits figurent par ailleurs au programme du festival cette année.

Le samedi 25 juin, les festivités débuteront au centre-ville avec un concert gratuit en après-midi sur la scène de la rue Georgia, près du Musée des beaux-arts de Vancouver (VAG). Une des artistes locales qui performeront sur scène est la claviériste Mary Ancheta et son quatuor, connus pour leurs improvisations énergiques et la créativité de leur écriture musicale.

Un portrait de Mary Anchela.

Mary Ancheta Quartet sera en spectacle samedi après-midi, sur la scène de la rue Georgia, au centre-ville.

Photo : Coastal Jazz & Blues Society

Mary est bien connue sur la scène locale. Elle a collaboré avec toutes sortes d’artistes depuis longtemps [...] Sa musique est vraiment funky. Je crois qu’il y aura une bonne énergie lors de son spectacle

Le 2 juillet par ailleurs, une série de concerts se tiendra notamment au Roundhouse. En après-midi, les festivaliers pourront entendre Gamelan Bike Bike.

Fondé en 2012, l’ensemble vancouvérois, dont la musique est inspirée de la musique traditionnelle indonésienne, utilise des instruments fabriqués à partir de pièces de vélos et de matières recyclées.

C’est une façon originale d’ajouter une touche environnementale à la musique traditionnelle [...] Ce sera sûrement intéressant de les voir jouer, assis par terre sur des coussins, les jambes croisées, dans la Roundhouse, croit Cole Schmidt. 

Le groupe d’alt-jazz vancouvérois Omianan, qui a été nominé dans la catégorie Global Artist of the Year aux Western Canadian Music Awards, pour le premier album Paper Dream paru en février dernier, se produira également gratuitement samedi, au Roundhouse, dès 18 h. 

Une photo des quatre membres du groupe Omianan.

Le quatuor britano-colombien Omianan se produira dans le cadre du Festival international de Jazz de Vancouver.

Photo : Coastal Jazz & Blues Society

Ce quatuor, connu pour ses improvisations mélangeant les sons jazz à ceux de l’indie rock, de la pop, du rock progressif et du blues, est composé de Jesus Caballero à la batterie, Thomas Hoeller à la guitare, Nikko Whitworth à la basse, et de Sara Kim à la voix. 

Sur la scène Ocean Arts Works, une performance par ailleurs à surveiller est celle du batteur vancouvérois Todd Stewart, le 2 juillet, dès 16 h

Cet artiste décrit par l'organisation comme un « fabuleux artiste de la relève » et qui s’est taillé une solide réputation auprès de la scène de jazz locale se produira avec son quatuor.

Les musiciens de l'ensemble Gamelan Bike Bike sont assis par terre sur des coussins et jouent de la musique.

Les instruments des membres du groupe Gamelan Bike Bike sont faits à partir de matières recyclées, comme des cadres de vélos.

Photo : Coastal Jazz & Blues Society

Soutenir les artistes

Plusieurs autres artistes locaux, comme Brad Turner, André Lachance, François Houle, Missy D, Francis Baptiste, Jaimie Lee trio, Jocelyne Waugh, Aerialist, Moondle, DJ O Show, Snotty Nose Rez Kids, font également partie de la programmation du festival.

En incluant tous ces talents dans la programmation, les organisateurs du Festival international de Jazz de Vancouver souhaitent encourager les musiciens à poursuivre leur travail créatif.

On veut les aider à créer un momentum après la période plus difficile qu’a été la pandémie. On veut aussi donner la chance au public de mieux les connaître ou de les découvrir, parce qu’ils sont tous excellents , conclut Cole Schmidt, qui croit que les spectacles d’artistes locaux comportent toujours une certaine magie.

Le Festival international de Jazz TD de Vancouver se tient du 24 juin au 3 juillet sur différentes scènes de Vancouver.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !