•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Jour de deuil à Preston pour honorer les personnes mortes durant la pandémie

Une photo prise le 27 octobre 2021 de l'enseigne qui souhaite la bienvenue à North Preston.

North Preston est la plus grande communauté de l'établissement original des Noirs du canton de Preston en Nouvelle-Écosse.

Photo : La Presse canadienne / Andrew Vaughan

Radio-Canada

Les membres de la communauté du canton de Preston, en Nouvelle-Écosse, vont se réunir samedi pour commémorer les personnes qui sont mortes pendant la pandémie.

L'organisatrice de ce jour de deuil, Denise Allen, dit que les communautés noires de la Nouvelle-Écosse doivent recommencer à se soutenir pendant le deuil pour mieux se consoler et perpétuer la tradition de leurs ancêtres.

Les restrictions dues à la COVID ont empêché cette pratique de deuil parce que nous ne pouvions pas nous rassembler en grand nombre, au-delà de la famille immédiate, explique la femme d’Africville, qui fait maintenant partie de la communauté de Preston.

[Les personnes endeuillées] n'ont pas eu le soutien de leur communauté autour d'elles, comme nous vivons nos deuils depuis 400 ou 500 ans.

La rencontre aura lieu samedi de 16 h à 18 h au centre récréatif de North Preston.

Il y aura des conseillers en deuil sur place, pour ceux qui en ont besoin, et des invités prendront la parole, dont le sous-ministre des Affaires afro-néo-écossaises, Dwayne Provo.

Il est debout devant un mur beige.

Dwayne Provo est le sous-ministre associé des Affaires afro-néo-écossaises en Nouvelle-Écosse.

Photo : Affaires afro-néo-écossaises

Denise Allen a demandé aux personnes de confirmer leur intérêt pour la rencontre une semaine avant afin d'organiser les préparatifs. Il y aura un goûter, des chants et des prestations musicales.

Denise Allen témoigne de l'importance de vivre le deuil que certaines familles ont dû refouler durant la pandémie.

Des familles ont été laissées dans les stationnements des hôpitaux alors que leurs proches mouraient dans une chambre, seuls, rapporte-t-elle. C'est traumatisant.

Elle espère que le jour de deuil communautaire aidera à retisser les liens qui s'étaient légèrement relâchés à cause de la pandémie.

Les conseillers parleront des signes et symptômes du deuil pour aider les membres de la communauté à repérer parmi leurs proches ceux qui pourraient avoir besoin d’un appui émotionnel.

L’organisatrice veut aussi contribuer à réintégrer un rite culturel qui était plus courant dans le passé.

Parfois, si les jeunes ne voient pas les pratiques de leurs ancêtres, ils ne les pratiqueront pas.

Et même si l'événement de samedi est d’abord destiné à la communauté noire de Preston, tout le monde est invité à venir pleurer avec elle, assure Denise Allen.

Avec les informations de Feleshia Chandler de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !