•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La saison de pêche au saumon s’annonce prometteuse en Gaspésie

Le bord de la rivière Bonaventure et des arbres à l'arrière-plan.

Sur la rivière Bonaventure, la pêche au saumon est permise depuis le 1er juin cette année (archives).

Photo : Radio-Canada/Léa Beauchesne

Maintenant que la saison de pêche est lancée dans presque toutes les rivières de la Gaspésie, les diverses associations qui les régissent s’attendent à une saison bien achalandée grâce à la migration d’un bon nombre de poissons vers leurs eaux.

Dans le secteur de Gaspé, la pêche dans les rivières York, Dartmouth et Saint-Jean est permise depuis le 25 mai. Après un mois depuis l'ouverture, le directeur général de la Société de gestion des rivières de Gaspé, Rémi Lesmerises, affirme que les conditions actuelles sont favorables à une excellente saison de pêche.

L’eau s’est maintenue à un très bon niveau et on a de belles montaisons. Il y a aussi beaucoup de pêcheurs qui sont au rendez-vous. L’achalandage est assez fort, affirme M. Lesmerises.

Compte tenu du fait que ces trois rivières ont accueilli un nombre record de visiteurs l'an dernier, la Société de gestion des rivières de Gaspé a choisi de faire peu de publicité cette saison pour essayer de garder l’achalandage à un niveau acceptable.

Malgré tout, Rémi Lesmerises avance que les trois sites accueillent actuellement autant de pêcheurs qu’en 2021, sinon plus. Il n’a toutefois pas les données exactes pour confirmer ses observations.

Le directeur général croit que le retour des voyageurs étrangers y est pour quelque chose. Cette année, ils sont de retour et ça paraît. Ils sont déjà présents sur les rivières, soutient-il.

Après trois bonnes saisons de pêche consécutives, il s’attendait à un déclin des populations de saumon, suivi d’un regain, mais ce n’est pas le phénomène qu’il observe cette année.

« On a l’air partis pour avoir une autre excellente année, donc c’est assez encourageant. Il semble y avoir une légère tendance à la hausse sur les montaisons de saumons dans les rivières, même si c’est un peu tôt pour le dire après trois ou quatre ans. »

— Une citation de  Rémi Lesmerises
Les dates de début de la pêche dans les rivières à saumon de la Gaspésie

Date d'ouverture des rivières à saumon

15 mai

25 mai

1er juin

15 juin

1er juillet

15 juillet

Rivière Bonaventure

x

Rivière Cap-Chat

x

Rivière Cascapédia

x

Petite Rivière Cascapédia

x

Rivière Causapscal

x

Rivière Dartmouth

x

Grande-Rivière

x

Rivière Madeleine

x

Rivière Matane

x

Rivière Matapédia

x

Rivières Mitis/Mistigougèche

x

Rivière Nouvelle

x

Rivière des 3 Pabos

x

Rivière Patapédia

x

Rivière Port-Daniel

x

Rivière Sainte-Anne

x

Rivières Saint-Jean et York

x

Comme les rivières de Gaspé connaissent des montaisons assez précoces comparativement aux autres rivières de la région, M. Lesmerises s’attend à ce que l’achalandage diminue à partir du mois de juillet. À ce moment, les autres rivières à saumon vont commencer à avoir de bonnes montaisons. Quand la pêche commence à être bonne ailleurs, ça répartit un peu les pêcheurs sur l’ensemble du territoire et notre achalandage baisse un petit peu.

À Matane

Dans la rivière Matane, la montaison des saumons est, à l’inverse de Gaspé, plutôt tardive. La saison vient tout juste de débuter, le 15 juin.

Bien qu’il soit encore trop tôt dans l’été pour déterminer si les poissons seront nombreux dans ce cours d’eau, le directeur général de la Société de gestion de la rivière Matane, Sébastien Lavoie, affirme que les pêcheurs seront nombreux. On a l’impression qu’il va y avoir encore une forte fréquentation sur la rivière Matane cette saison. On le voit déjà avec les nombreuses réservations qui ont été faites au courant de l’hiver pour venir pêcher cet été.

Le directeur général s’attend à ce que la rivière Matane soit achalandée à partir de juillet jusqu'en septembre.

De plus, M. Lavoie ajoute que le débit d'eau est encore très haut dans la rivière, alors que l'an passé à pareille date, celle-ci était déjà en période d'étiage, c’est-à-dire à son niveau le plus bas. Ce phénomène, bien qu’inévitable, n'est pas l'idéal pour la pêche au saumon.

Comme les débits d’eau sont actuellement plus forts qu’à la moyenne à Matane, selon M. Lavoie, les conditions sont idéales pour une saison de pêche réussie.

Deux pêcheurs de saumons dans une rivière.

Les fosses à saumon de la rivière Matane (archives)

Photo : Radio-Canada / Alain Fournier

À Bonaventure

Sur la rivière Bonaventure, la pêche au saumon est permise depuis le 1er juin.

Le président du conseil d'administration de la ZEC de la rivière Bonaventure, André Hébert, annonce que pour l’instant, le nombre de visiteurs sur le site est semblable à celui de 2021.

Nous avons compté 1114 pêcheurs jusqu’à présent. L’année passée, on a eu 1138 personnes, donc c’est sensiblement la même chose. C’est évident que cette fin de semaine va amener beaucoup de gens. À partir de la Saint-Jean-Baptiste, c’est là que commence la haute saison sur la rivière Bonaventure, explique M. Hébert.

En ce qui a trait à la montaison des saumons, il se montre optimiste. Pour l’instant, on a eu plus de 130 saumons de pris, ce qui est sensiblement la même chose que l’année passée, et on voit aussi beaucoup plus de saumons en début de saison cette année, d’autant plus que le niveau des eaux est actuellement assez haut dans les rivières de la Baie-des-Chaleurs, donc ça facilite la pêche.

Le président du conseil d'administration affirme que cette saison, les saumons sont présents partout sur la rivière. Il s’est pris du saumon à la dernière fosse en amont de la rivière déjà à ce temps-ci de l’année. On dirait que le saumon est plus éparpillé et c’est très positif. Que le saumon se promène allègrement sur tout le territoire de la ZEC, on voit ça d’un très bon œil.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !