•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le grand bonheur des remises de diplômes et des bals en personne

Une photo de groupe des diplômés 2022 du Centre scolaire Léo-Rémillard.

Les finissants du Centre scolaire Léo-Rémillard se sont réunis le 17 juin pour la remise des diplômes.

Photo : Radio-Canada / Abdoulaye Cissoko

Après deux ans de pandémie, les finissants du Centre scolaire Léo-Rémillard à Winnipeg ont pu se féliciter, prendre des photos de groupe, célébrer et fêter ensemble la fin de leurs études secondaires. Sans distance et sans masque, comme avant.

Le directeur de la Division scolaire franco-manitobaine, Alain Laberge, était présent le 17 juin, lors de leur cérémonie de remise des diplômes.

« C’est fou comme le temps passe rapidement. La collation des grades est un moment unique de la vie d’un élève, un moment que l’on n’oublie jamais. »

— Une citation de  Alain Laberge, directeur général de la Division scolaire franco-manitobaine

Les finissants de 2022 auront peut-être une raison de plus de se souvenir de leurs années au secondaire, eux qui ont dû traverser deux ans de pandémie.

Photo des élèves diplômés de dos avec leurs uniformes noirs et oranges.

Remise des diplômes des élèves du Centre scolaire Léo-Rémillard, le 17 juin dernier.

Photo : Radio-Canada / Thomas Asselin

Elise Bisson était heureuse d'obtenir son diplôme en compagnie de tous ses amis et de sa famille, d’autant plus que sa cousine n’a pas pu avoir de fête en personne, l’an dernier. La finissante attendait avec impatience le bal qui a eu lieu le 21 juin à l'hôtel Victoria Inn à Winnipeg.

« C’est spécial que tout notre niveau soit là ce soir. Après les discours, il y aura la soirée dansante, j’ai hâte! J’avais déjà préparé ma tenue depuis octobre! »

— Une citation de  Elise Bisson, diplômée du Centre scolaire Léo-Rémillard
Des élèves en tenues de bal dans un hôtel.

Le bal a eu lieu le 21 juin à l'hôtel Victoria Inn à Winnipeg. Elise Bisson (à droite) vêtue de rouge, est, entre autres, accompagnée de son amie Anika Blanchard, en robe noire.

Photo : Radio-Canada / Radjaa Abdelsadok

Pour beaucoup d’élèves comme Nathan d’Eschambault, les mesures sanitaires ont été de vraies contraintes pour tisser des liens sociaux.

« Ça fait plaisir de voir tout le monde sans les masques, finalement. »

— Une citation de  Nathan d’Eschambault, diplomé 2022 du Centre scolaire Léo-Rémillard
Un groupe d'élèves du Centre scolaire Léo Remillard à leur bal de fin d'études secondaires.

De gauche à droite, Layden Dahl, Alexandre Darnnay, Nathan d'Eschambault et Alexandre Coyne. Ils ont assisté à leur bal de fin d'études secondaires, mardi.

Photo : Radio-Canada / Radjaa Abdelsadok

Le directeur du Centre scolaire Léo-Rémillard, Marc Roy, explique que ces festivités ont justement failli ne pas avoir lieu en raison du contexte sanitaire.

« Le plus grand défi pour nous était le temps qui était assez restreint. Au lieu d’avoir 10 mois pour tout organiser, on n’en avait que deux. Mais avec les souvenirs des années passées, on était capable de relever le défi pour organiser cette soirée-ci.  »

— Une citation de  Marc Roy, directeur du Centre scolaire Léo-Remillard
Un directeur en costume dans un bal pour ses élèves.

Le directeur du Centre scolaire Léo-Rémillard, Marc Roy, était présent au bal des finissants. Il se dit très fier de ses élèves.

Photo : Radio-Canada / Radjaa Abdelsadok

Marc Roy est reconnaissant du soutien reçu de toute la communauté.

« On a pu mobiliser nos équipes, nos parents et toute la communauté pour être là ce soir. C’est comme une grande réunion de famille, cela fait vraiment plaisir de les voir cheminer après tant d’années d’études. »

— Une citation de  Marc Roy, directeur du Centre scolaire Léo-Rémillard

Selon la Division scolaire franco-manitobaine, il y a 347 diplômés des écoles françaises cette année. Plusieurs autres événements pour les finissants ont lieu dans la province jusqu’au 24 juin.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !