•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le père de 3 enfants tués par un chauffard a été arrêté quelques heures avant sa mort

Edward Lake était dépressif depuis que Marco Muzzo a tué ses enfants dans la région de York en 2015.

Chargement de l’image

Jennifer Neville-Lake en compagnie de son conjoint Ed Lake en 2016 à l'extérieur du tribunal de Newmarket lors d'une comparution de Marco Muzzo, condamné pour ivresse au volant dans la collision qui a coûté la vie à leurs trois enfants.

Photo : La Presse canadienne / Nathan Denette

Chargement de l’image

La Police régionale de Peel confirme jeudi matin qu'elle a envoyé des agents au domicile d'Edward Lake dimanche, la veille de sa mort, et qu'ils ont dû recourir à un pistolet Taser pour le maîtriser.

Les circonstances de l'intervention policière restent nébuleuses en raison de la confidentialité que revêtent certains éléments de l'enquête sur le comportement d'Edward Lake le jour de son arrestation.

Nous ne pouvons partager certaines informations de notre intervention pour des raisons de vie privée, écrit la responsable des médias, Sara Patten, dans un communiqué.

L'agente Patten précise néanmoins qu'elle a reçu le 19 juin 2022 un appel pour envoyer des policiers à la résidence de M. Lake. L'appel consistait, selon elle, à enquêter sur une altercation à la maison.

Bien qu'il n'y ait aucune indication que l'appel était directement lié à la santé mentale, les policiers ont été informés de manière appropriée des antécédents de M. Lake et de ses interactions antérieures avec la police, peut-on lire.

Le communiqué précise qu'il n'était pas approprié d'appeler les unités spécialisée en santé mentale, Crisis Outreach and Support Team (Équipe d'intervention en cas de crise, traduction libre, NDLR) et Mobile Crisis Rapid Response Team (le service mobile d'intervention d'urgence) compte tenu de la nature de l'appel que la police a reçu avant de se rendre à son domicile.

Chargement de l’image

La porte-parole de la Police régionale de Peel, Sarah Patten.

Photo : Radio-Canada

La police ajoute qu'une altercation est survenue entre M. Lake et les agents, ce qui a entraîné le recours à un pistolet Taser et l'intervention d'ambulanciers à son domicile.

Edward Lake a été accusé d'un chef de voies de fait sur les lieux et remis sous la garde des ambulanciers, qui l'ont transporté à l'hôpital où il a été soigné avant d'être relâché.

Les agents ont avisé les Services aux victimes de la région de Peel de l'incident et les coordonnées du Service ont été transmises à M. Lake.

Mme Patten se dit par ailleurs attristée par la mort tragique de M. Lake à cause des circonstances tragiques auxquelles cette famille a été confrontée ces dernières années.

L'épouse d'Edward Lake, Jennifer Neville-Lake, avait annoncé, lundi soir, sur Twitter la mort de son conjoint, un jour après la Fête des Pères.

Chargement de l’image

Les trois enfants des Neville-Lake: Harry, Milly et Daniel.

Photo : AVEC L'AUTORISATION DE LA POLICE DE YORK

Des centaines de messages de condoléances continuent d'affluer sur son compte et la tristesse de ses abonnés est maintenant mêlée d'incompréhension depuis l'intervention de la Police régionale de Peel.

Daniel, Harrison et Milly Neville-Lake ont été tués avec leur grand-père dans un accident de la route à Vaughan en septembre 2015.

Le chauffard, qui avait survécu à la collision, a déjà purgé sa peine pour ivresse au volant. Ils avaient respectivement 9, 5 et 2 ans. Gary Neville avait quant à lui 65 ans.

La grand-mère et l'arrière-grand-mère des trois enfants avaient été gravement blessées dans la collision.

Marco Muzzo avait plaidé coupable à de multiples accusations et les tests médicaux-légaux avaient démontré qu'il était bien ivre au volant de sa voiture.

Il avait été condamné à 10 ans de prison en février 2016 avant d'obtenir une libération conditionnelle complète en février 2021.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.