•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

C’est un départ pour la saison touristique à Anticosti

Chargement de l’image

Geneviève Fournaire invite les visiteurs à découvrir l'épave du Calou, à Pointe-Ouest, sur l'île d'Anticosti.

Photo : Bénédicte Filippi

Chargement de l’image

La saison touristique est lancée à l'île d’Anticosti, où les visiteurs sont attendus en grand nombre malgré la hausse du prix de l’essence et les incertitudes liées au transport aérien.

Le Bella Desgagnés a maintenant repris la portion de croisières touristiques sur toute la côte, contrairement à l’année dernière, alors que le navire ne transportait pas les croisiéristes en Basse-Côte-Nord, sauf une exception pour l'île d'Anticosti.

Les visiteurs pourraient donc être plus enclins à aller ailleurs qu’à Anticosti s’ils l’ont déjà visitée l’été dernier. C’est ce que croit la responsable du tourisme et chargée de projets pour la Municipalité de L'Île-d’Anticosti, Geneviève Fournaise.

[L’année dernière,] Anticosti recevait les visiteurs contrairement à d’autres destinations sur la côte. Vraiment, l’achalandage était accru par rapport aux autres années, remarque Geneviève Fournaise.

Chargement de l’image

Geneviève Fournaise est la responsable du tourisme et chargée de projets pour la Municipalité de L'Île-d’Anticosti.

Photo : Crédit : Sébastien DeNobile

L’été dernier, Sépaq Anticosti a enregistré un record d’achalandage entre juin et septembre.

Cet été, par contre, Geneviève Fournaise croit que le prix de l’essence pourrait freiner l’achalandage par rapport à ce qu'a connu l’île l'été dernier. Elle espère tout de même que les visiteurs seront assez nombreux malgré le prix de l'essence.

À voir, avec l’essence, si ça va nous affecter, c’est une bonne question. Mais sûrement que les gens vont en prendre compte, se dit Geneviève Fournaise. Pour l'instant, ça ressemble à l’année dernière, mais on va le voir au fur et à mesure. Nos réservations vont nous le dire, mais pour l’instant on a quand même un bon taux de réservations pour l’été.

Fiabilité de la desserte aérienne vers Anticosti

La fiabilité de la liaison aérienne vers Anticosti pourrait également influencer l’achalandage, selon le préfet de la MRC de la Minganie, Luc Noël.

Avec la nouvelle politique du gouvernement du Québec des billets d’avion à 500 $, les remboursements de 30 % à 60 % sont abolis pour les billets des vols nolisés.

Les vols d’avion vers Anticosti ne partent pas de Montréal ou de Québec, donc les billets à 500 $ ne s’appliquent pas pour cette destination.

Selon Luc Noël, ces changements vont avoir un impact direct sur l’achalandage touristique sur l’île.

Avec la nouvelle politique, on a aboli cette partie-là et on a donné aux entreprises qui font affaire avec le gouvernement pour le 500 $, donc ça prive la pourvoirie du lac Geneviève de 25 % de ses chasseurs, estime-t-il.

Chargement de l’image

Le préfet de la MRC de la Minganie, Luc Noël

Photo : Radio-Canada

De son côté, le ministère des Transports du Québec (MTQ) affirme que les vols nolisés représentaient environ 1,4 % des demandes effectuées au Programme de réduction des tarifs aériens (PRTA). Le ministère dit surveiller ce rendement. Il n’a pas répondu à notre demande d’entrevue concernant le remboursement d’une partie du billet pour les résidents des régions éloignées.

Luc Noël dit ne pas avoir de réponse du gouvernement du Québec, alors qu’il a levé le drapeau rouge il y a plus d’un mois en prévision de la saison touristique.

Ce sont nos entreprises qu’on met en danger. La chasse et la pêche sportives, c’est une économie. Alors il faut faire attention quand on pose des gestes politiques pour ne pas menacer cette économie-là, surtout dans des petits milieux comme Anticosti, s'inquiète le préfet.

Les visiteurs devront s’armer de patience pour visiter l’île d’Anticosti cet été. Geneviève Fournaise mentionne qu’il reste encore quelques places pour l’hébergement.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !