•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’armée russe se rapproche de plus en plus de Lyssytchansk

Chargement de l’image

Un tank ukrainien en mouvement mardi sur une route du Donbass

Photo : Getty Images / AFP/ANATOLII STEPANOV

Radio-Canada

Les forces russes se rapprochent lentement mais sûrement de Lyssytchansk, qui constitue, avec sa ville jumelle de Sievierodonetsk, le dernier réduit de la résistance ukrainienne dans la région de Louhansk, dans l’est de l’Ukraine.

Le gouverneur régional, Serguiï Gaïdaï, et l’état-major des forces ukrainiennes ont confirmé au cours des dernières heures que trois villages situés au sud de Lyssytchansk, soit Pidlisne, Myrna Dolyna et Tochkivka, sont tombés entre les mains des Russes.

Ces villages se trouvent tous au sud de Lyssytchansk, sur la rive ouest de la rivière Donets.

Chargement de l’image

Des soldats ukrainiens creusent des tranchées mardi à Lyssytchansk.

Photo : Getty Images / AFP/ANATOLII STEPANOV

À court terme, cette progression permet aux troupes russes et prorusses de menacer encore davantage les routes de ravitaillement de l’armée ukrainienne dans cette poche de résistance, voire d'envisager une offensive directe sur Lyssytchansk, sans contraindre leurs troupes à franchir la rivière Donets en provenance de Sievierodonetsk.

Les Russes s'approchent de Lyssytchansk, prennent pied dans les villes voisines et bombardent la ville, a convenu le gouverneur Gaïdaï dans un message publié mercredi sur le réseau social Telegram.

Très bientôt, les groupes [ukrainiens] à Lyssytchansk et à Sievierodonetsk seront encerclés, a pour sa part prédit un lieutenant-colonel des séparatistes prorusses de Louhansk, Andreï Marotchko, sur les ondes de la télévision russe Rossiïa 24.

M. Marotchko a aussi avancé que des combattants ukrainiens ont été encerclés dans les villages de Hirske et de Zolote, au sud-ouest de Tochkivka, et qu’un groupe de mercenaires étrangers avait été éliminé dans le secteur. Ces informations n’ont pas été confirmées par Kiev.

Les victoires et les succès sont colossaux. Au cours des deux derniers jours, un travail énorme a été accompli, a affirmé ce haut gradé des séparatistes prorusses.

Chargement de l’image

Un soldat ukrainien en patrouille mardi à Lyssytchansk.

Photo : Getty Images / AFP/ANATOLII STEPANOV

L'Ukraine envoie des renforts dans Sievierodonetsk

L'armée ukrainienne arrive toujours à envoyer des renforts à Sievierodonetsk malgré la destruction des trois ponts qui relient cette ville à Lyssytchansk, selon le photographe indépendant Oleksandr Ratouchniak, qui a fait le périple ces derniers jours aux côtés des forces ukrainiennes.

M. Ratouchniak dit être entré à Sievierodonetsk avec le bataillon Svoboda et avoir séjourné deux nuits dans la ville. Il affirme avoir filmé des soldats en train de traverser la rivière Donets sur une embarcation gonflable ou de combattre dans les ruines de la zone industrielle.

Le gouverneur Gaïdaï a reconnu plus tôt cette semaine que les soldats ukrainiens sont essentiellement confinés dans le secteur de l'usine de produits chimiques Azot, mais il assure qu'ils continuent toujours de résister aux assauts russes, qui contrôlent la plus grande partie de la ville.

Dans son rapport quotidien publié mercredi, le renseignement militaire britannique a levé le voile sur le prix de cette progression lente mais continue des forces russes et prorusses dans le Donbass ukrainien, qui comprend les régions de Louhansk et de Donetsk.

Notre     dossier Guerre en Ukraine

Il souligne ainsi que la république autoproclamée de Donetsk reconnaît elle-même, en date du 16 juin, que 2128 de ses soldats sont tombés au combat depuis le début de 2022 et que 8897 autres ont été blessés.

Cela équivaut à une perte de 55 % de son effectif original, ce qui illustre l’extraordinaire attrition des forces russes et prorusses dans le Donbass, estime le renseignement militaire britannique.

La Russie et la république autoproclamée de Louhansk ne publient pas les chiffres de leurs pertes, à l’instar de l’Ukraine, dont les autorités ont cependant reconnu qu’elles perdaient de 100 à 200 combattants par jour dans la bataille du Donbass.

Avec les informations de Agence France-Presse, Reuters, et New York Times

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !