•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Division sur les changements apportés à la formule de la fête du Canada à La Fourche

Une vue du centre-ville de Winnipeg et du Musée canadien pour les droits de la personne.

Ce site sera transformé en aire de pique-nique géante à la fête du Canada plutôt que d'accueillir un grand spectacle et des feux d'artifice.

Photo : Radio-Canada / Trevor Lyons

Radio-Canada

La décision de La Fourche à Winnipeg de modifier sa formule des célébrations de la fête du Canada crée des remous au sein de la communauté.

L'emplacement situé autour de la scène CN à la Fourche n'accueillera pas de grand spectacle le 1er juillet, ni de feu d'artifice. Il deviendra plutôt une aire de pique-nique familiale, animée par une liste de musique manitobaine.

Ailleurs sur le site, il y aura quatre scènes qui présenteront des spectacles pour la famille. L'événement se déroulera jusqu'à 18 h.

Cette année La Fourche a rebaptisé l'événement Un nouveau jour, qui se veut plus inclusif envers les peuples autochtones., notamment.

L'année dernière, à la même période, toutes les nouvelles concernant la découverte de tombes non marquées nous ont fait réfléchir à la signification de la célébration d'un événement colonial pour de nombreuses personnes de notre communauté, fait valoir la directrice générale de La Fourche, Sara Stasiuk à CBC, dimanche.

La déception des uns

La résidente de Winnipeg Cherie Henderson est déçue à propos des changements annoncés.

Cherie Henderson donne une entrevue à Radio-Canada à La Fourche, à Winnipeg, le 22 juin 2022.

Cherie Henderson déplore le changement de formule des célébrations de la fête du Canada à La Fourche, à Winnipeg.

Photo : Radio-Canada

C'est la fête du Canada, c'est une fête pour tout le monde. Elle existe depuis une centaine d'années, on ne peut pas la remplacer, mentionne-t-elle.

La candidate à la mairie de Winnipeg, Jenny Motkaluk est aussi de cet avis. Elle ajoute que maintenir la formule traditionnelle de la fête du Canada ne vient pas remettre en question l'histoire des peuples autochtones du pays.

La fête du Canada est une journée pour célébrer chacun d'entre nous et l'incroyable diversité que nous avons dans ce pays.

L'ancien député fédéral libéral qui a représenté la circonscription Winnipeg-Fort Garry, Lloyd Axworthy, remarque, quant à lui, que la décision ne respecte pas l'esprit de l'endroit.

À l'époque, lorsque j'étais impliqué dans le développement de La Fourche, c'était un lieu de rassemblement pour les gens. Pour que les gens se rassemblent. Pas des groupes particuliers, mais une combinaison de toutes les personnes qui composent notre communauté, soutient-il.

L'enthousiame des autres

Si certaines personnes ne sont pas enchantées par la décision de La Fourche de modifier la formule, d'autres personnes saluent l'initiative.

C'est le cas de la Winnipégoise Manyika Reyes, qui était à La Fourche mardi.

Je pense que c’est bien parce que ce n’est pas vraiment notre territoire. C’est une décision progressive et je pense que c’est bon pour notre communauté, dit-elle.

Manyika Reyes donne une entrevue à Radio-Canada à La Fourche, à Winnipeg, le 22 juin 2022

Manyika Reyes, salue la décision progressive de La Fourche, à Winnipeg, de changer leur formule des célébrations de la fête du Canada dans un effort d'inclusion

Photo : Radio-Canada

Je suis plus pour ce que nous sommes comme Anichinabé, renchérit Giga Akikwe.

La candidate à la mairie de Winnipeg, Rana Bokhari reconnaît que le changement est difficile, mais le voit d'un bon œil.

Je respecte les Winnipégois qui sont contrariés par ce changement, mais je pense que si nous pouvions prendre du recul et comprendre pourquoi nous le faisons, c'est le chemin de la guérison et de la réconciliation, dit-elle..

Selon le professeur en histoire de l'Université de Saint-Boniface, Patrick Noël, la journée du chandail orange et les différents mouvements en faveur de la réconciliation ont certainement influencé la perception des gens sur la fête du Canada.

Il n’y a rien de plus faux que de dire que l’histoire c’est le passé, c’est toujours un rapport entre le présent et le passé. Ce qui se déroule sous nos yeux a toujours un impact sur la manière dont on regarde le passé, dont on l’examine, dont on le présente, explique-t-il.

Malgré cette division, La Fourche réitère que les festivités auront lieu.

La fête du Canada n'est pas annulée. En fait, nous ajoutons plus de contenu, plus de scènes et plus d'endroits pour nous rassembler afin d'organiser une journée inclusive et amusante pour tous, conclut la directrice générale de La Fourche, Sara Stasiuk, dans un courriel envoyé mardi à Radio-Canada.

Avec les informations d'Anne-Charlotte Carignan

La section Commentaires est fermée

Les commentaires sont modérés et publiés du lundi au vendredi entre 6 h et 23 h 30 (heure de l’est).

Vous souhaitez signaler une erreur?Écrivez-nous (Nouvelle fenêtre)

Vous voulez signaler un événement dont vous êtes témoin?Écrivez-nous en toute confidentialité (Nouvelle fenêtre)

Vous aimeriez en savoir plus sur le travail de journaliste?Consultez nos normes et pratiques journalistiques (Nouvelle fenêtre)

Chargement en cours

Infolettre ICI Manitoba

Une fois par jour, recevez l’essentiel de l’actualité régionale.

Formulaire pour s’abonner à l’infolettre d’ICI Manitoba.