•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une centaine de Calgariens marchent pour la Journée nationale des peuples autochtones

Photo prise devant Fort Calgary le 21 juin 2022.

Le 21 juin est la Journée nationale des peuples autochtones au Canada. Créée en 1996, elle vise à promouvoir le patrimoine unique, la diversité culturelle et les réalisations remarquables des Premières Nations, des Inuit et des Métis.

Photo : Radio-Canada / Lounan Charpentier

Une marche pour célébrer la Journée nationale des peuples autochtones au Canada a eu lieu mardi matin à Calgary. Une centaine de personnes vêtues d’habits traditionnels et de chandails orange se sont rassemblées pour célébrer l'histoire des Premières Nations, des Inuit et des Métis.

Louise Crane, qui est une survivante intergénérationnelle, est ravie qu’autant de personnes se soient rassemblées.

Le soutien est incroyable, dit-elle, soulignant que beaucoup de non-Autochtones participent aussi à la marche.

Pour moi, cela revient à dire qu'ils sont sensibilisés, qu'ils sont prêts à passer à l'étape suivante, ajoute-t-elle.

Selon Louise Crane, les gens sont plus conscients de la réalité des Autochtones en raison des nombreuses histoires tragiques dont on a parlé cette dernière année.

Et, à une personne qui n'est pas au courant aujourd'hui, je dirais : ''Vous devriez avoir honte'', car il y a eu beaucoup d'occasions de s'informer ces derniers temps, ajoute-t-elle.

Selon Jeanette Jackson, qui participe aussi à la marche, il s’agit d’un effort de réconciliation et d’une façon de mobiliser la communauté.

« L'important, c'est le fait de se rassembler, de marcher ensemble, de s’arrêter et de faire passer le message. »

— Une citation de  Jeanette Jackson, participante à la marche

Les gens ont besoin de connaître l'histoire terrible qui s'est déroulée ici. Je viens d'Allemagne, et nous avons aussi une histoire très sombre, alors nous devons l'entendre ensemble, dit-elle.

Pour sa part, Joe Van Kampen est venu marcher avec sa femme, une survivante intergénérationnelle, ses quatre enfants et ses collègues.

Nous pensons qu'il est important d'apprendre à nos enfants ce qui s'est passé [dans les pensionnats pour Autochtones], explique-t-il.

Il ajoute que la présence de multiples groupes de différentes origines à l’événement montre qu’il y a beaucoup de solidarité entre les Calgariens et [que] les gens se soucient vraiment des Autochtones .

« C'est vraiment la chose qui compte : mettre de côté toutes les différences et montrer que nous sommes un seul peuple. »

— Une citation de  Joe Van Kampen, participant à la marche

Un autre participant, Joe Van Kampen en est à sa première marche, mais ce n'est certainement pas sa dernière. Il souhaite en faire une tradition annuelle.

Le parcours débutait devant le Harry Hays Building. Les marcheurs ont longé la rivière Bow jusqu’à Fort Calgary, où ils se sont arrêtés pour entendre des survivants parler de ce qu'ils ont vécu dans les pensionnats pour Autochtones.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

En cours de chargement...