•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La GRC continue de rechercher l’homme en fuite à La Ronge

Un homme ayant une arme de poing court.

Un des suspects armés recherchés par la police à La Ronge, dans le nord de la Saskatchewan, dimanche.

Photo : Gendarmerie royale du Canada

Radio-Canada

La police continue de rechercher un suspect après que des coups de feu ont été tirés sur des agents de la Gendarmerie royale du Canada (GRC) dans une communauté du nord de la Saskatchewan autour de La Ronge, à environ 300 kilomètres au nord-est de Saskatoon.

Aucun agent de la GRC n'a été blessé lors de cet incident, et la police n'a pas reçu de signalisation de personnes blessée.

Au total, 17 personnes ont été arrêtées en lien avec l’incident.

À la suite d'une enquête, 15 personnes ont été libérées sans inculpation. Il a été déterminé qu’elles ne sont pas impliquées dans l’incident.

L'enquête est en cours, et la GRC a déclaré qu’elle fournira des mises à jour dès que celles-ci seront disponibles.

Une situation effrayante

La cheffe de la Première Nation de Lac La Ronge, Tammy Cook-Searson, a déclaré que la communauté avait été ébranlée par l'incident.

Ceux à qui j'ai parlé avaient très peur et ne savaient pas ce qui se passait, dit-elle.

Tammy Cook-Searson précise que les magasins et le centre de santé local sont fermés et que la population a reçu l'ordre de rester chez elle pendant que la police fouille la communauté.

C'est une situation effrayante , dit-elle.

Mon but est d'essayer d'assurer la sécurité de tout le monde, ajoute-t-elle.

La GRC a déclaré que le suspect avait été vu pour la dernière fois à pied dans le secteur de Far Reserve Road et qu'il était possible qu'il se dirige vers le nord sur l'autoroute 2.

Les personnes circulant sur la route ont été avisées de ne pas prendre d’auto-stoppeurs et de contacter la police immédiatement si elles voient le suspect.

Selon la GRC, le suspect est considéré comme dangereux et il ne faut pas s'approcher de lui.

En attendant que la vie commence à revenir à la normale dans la communauté, les écoles de la région ont été confinées lundi.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !