•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Cataractes : des partisans gonflés à bloc au Nouveau-Brunswick

Chargement de l’image

Roger Désaulniers et Line Marcouiller étaient si optimistes qu’ils ont acheté leurs billets avant même que les Cataractes n’atteignent la finale de la LHJMQ.

Photo : Radio-Canada / Jonathan Roberge

Chargement de l’image

Roger Désaulniers et sa conjointe Line Marcouiller sont manifestement de nature optimiste, mais, surtout, ils croyaient grandement aux probabilités de succès des Cataractes. Près d'un mois avant la participation de l'équipe à la grande finale de la Coupe du président, le couple de Shawinigan avait déjà en poche ses billets pour le tournoi de la Coupe Memorial.

On avait prévu des vacances à l'Île-du-Prince-Édouard cet été. J'ai dit à ma conjointe non, on n'ira pas là-bas. On va aller à Saint-Jean, parce que les Cataractes vont se rendre à la Coupe Memorial, j'en suis persuadé, explique l'homme qui portait fièrement son manteau des Cataractes à son arrivée au Harbour Station, lundi matin.

Détenteur d'un abonnement, il a constaté le caractère de cette équipe au plus fort de la tempête, alors que nombreux de leurs meilleurs joueurs (dont le capitaine Mavrik Bourque) étaient tenus en touche en raison de blessures.

Quand toute l'équipe est revenue et que je les ai vu jouer, j'ai dit : C'est sûr qu'on s'en va là [à la Coupe Memorial]. J'ai dit à ma conjointe : On achète tout de suite nos billets, on réserve un terrain de camping et on y va.

C'était au début du mois de mai. Le temps leur a donné raison. Nous les suivons partout sur la route. On est allés à Charlottetown lors de la série finale. On fait beaucoup de voyages avec le fan-club officiel de l'équipe. On fait de beaux voyages. Nous avons déjà visité 16 des 18 arénas de la ligue pour un match, poursuit Mme Marcouiller.

D'autres sont attendus au cours de la semaine

Le député de Nicolet-Bécancour, Donald Martel, devrait arriver à Saint-Jean à temps pour le premier match des Cataractes, mardi soir. Son neveu, Zachary Massicotte, en est à son dernier tour de piste dans la LHJMQ. À l'âge de 21 ans, conquérir la Coupe Memorial couronnerait une excellente carrière junior.

« C'est le fun d'avoir un support même au Nouveau-Brunswick. Il était venu ici lorsque j'ai été repêché, c'était justement à Saint-Jean. De finir ici, c'est excitant. »

— Une citation de  Zachary Massicotte

Les familles de plusieurs joueurs, mais aussi celles qui hébergent ceux qui ne sont pas originaires de la Mauricie, arriveront progressivement au cours des prochains jours pour cette grande fête du hockey.

Chargement de l’image

Depuis samedi, le public jouit d'un ensemble d'activités en marge de la Coupe Memorial.

Photo : Radio-Canada / Vincent Éthier / LCH

Depuis samedi soir, plusieurs activités sont organisées en marge du tournoi de la Coupe Memorial. On est vraiment excités. Il n'y a pas une journée qu'on puisse aller au dépanneur sans que quelqu'un nous arrête pour nous dire à quel point ils sont fiers et contents de recevoir la Coupe ici, dit Trevor Georgie, le directeur général des Sea Dogs de Saint-Jean.

Cet évènement, M. Georgie en rêve depuis son entrée en poste en 2016. Avec des spectacles musicaux et des feux d'artifice, les résidents de Saint-Jean et leurs centaines d'invités ont eu droit à un premier week-end haut en couleur.

C'était notre priorité numéro un; alors aujourd'hui, c'est comme si c'était le jour de Noël pour nous. Les gens vont s'en souvenir pour le reste de leur vie. Nous avons une équipe de 585 bénévoles qui travaillent très fort depuis plusieurs semaines. Samedi, il y avait 500 personnes qui dansaient dans les rues et 1200 qui regardaient le spectacle de The Strumbellas sur la grande scène durant ce temps. Pour une petite communauté comme Saint-Jean, la Coupe Memorial, c'est tout un évènement, a-t-il conclu.

Chargement de l’image

Samedi près de 500 personnes dansaient dans les rues et 1200 assistaient au spectacle de The Strumbellas sur la grande scène.

Photo : Radio-Canada / Vincent Éthier / LCH

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !