•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un monument en hommage aux victimes de l’alcool au volant

Le monument de Québec en hommage aux victimes de la conduite avec capacités affaiblies.

Le monument de Québec en hommage aux victimes de la conduite avec capacités affaiblies.

Photo : Radio-Canada/Alexane Drolet

Radio-Canada

Les proches de personnes victimes de l’alcool au volant ont maintenant un endroit à Québec pour se recueillir et leur rendre hommage. Un monument a été inauguré lundi au parc de l’Amérique-Latine, près du palais de justice.

L'œuvre est constituée de trois panneaux translucides installés sur une ligne brisée. Elle représente une route brisée, comme lors d’une collision, et les vies brisées de tous ceux et celles qui sont touchés par la conduite avec capacités affaiblies, affirme par voie de communiqué l’organisme MADD (les mères contre l’alcool au volant), commanditaire du monument.

Les noms de 48 victimes de l’alcool au volant sont gravés sur les panneaux translucides. Leurs proches étaient sur place.

Le père de Jackson Fortin, Daniel Fortin.

Le père de Jackson Fortin, Daniel Fortin.

Photo : Radio-Canada

Daniel Fortin a perdu son fils unique, Jacskon Fortin, 14 ans, et la mère de son fils, Shellie Fletcher-Lemieux, 44 ans, le 2 septembre dernier.

Un adolescent sourit à la caméra alors qu'il est assis à une table avec un cadeau sur celle-ci. Derrière lui, on voit que la salle est remplie de gens qui mangent et discutent.

Jackson Fortin, 14 ans, a perdu la vie des suites d'un accident survenu sur l'autoroute Dufferin-Montmorency dans l'arrondissement Beauport.

Photo : Facebook

Un chauffard roulait à vive allure quand il a embouti la voiture immobilisée dans laquelle les quatre victimes se trouvaient, sur l’autoroute Dufferin-Montmorency.

Les analyses sanguines ont indiqué un taux de 209 mg d’alcool par 100 ml de sang, en plus de la présence de THC dans l’organisme du conducteur.

Scène d'un accident de voiture. On voit une voiture complètement cabossée et cassée de partout, une autopatrouille de police et des policiers en uniforme dans un périmètre délimité par un ruban interdisant le passage. Des Débris jonchent le sol.

Éric Légaré a tué 4 personnes à Beauport lorsqu'il conduisait avec facultés affaiblies en septembre 2021. (Archives)

Photo : Radio-Canada / Frédéric Vigeant

Tourner la page

L’inauguration du monument est une façon, pour Daniel Fortin, de commencer à tourner la page.

On vient de sortir du processus judiciaire. Notre vrai deuil commence maintenant. Une oeuvre comme ça, ça vient mettre un petit pansement sur la blessure. C'est merveilleux, je vais pouvoir venir me recueillir ici, mentionne-t-il.

Au lendemain de la fête des Pères, qui n’a pas été facile à vivre, Daniel Fortin se dit réconforté de rencontrer d’autres personnes qui ont vécu une histoire similaire à la sienne. La collision mortelle a provoqué un grand vide en lui.

Je prends ça une minute à la fois. J'imagine que ça va changer éventuellement, mais présentement je n'ai aucune empathie. C'est spécial, parce qu'avant j'étais une personne très sensible et empathique, observe-t-il.

Maintenant que le chauffard est derrière les barreaux, Daniel Fortin se donne comme objectif de regarder vers l’avant.

Commencer à arrêter de penser à celui qui est en prison présentement et plus aller vers le côté positif de Jackson. C'était vraiment un petit clown, raconte avec affection Daniel Fortin.

Cérémonie annuelle

Une cérémonie d’hommage aux victimes de l’alcool au volant se tiendra dorénavant chaque année au monument de Québec pour dévoiler les noms qui s’ajouteront à l’œuvre.

L’organisme MADD souhaite que la sensibilisation contre l’alcool au volant puisse un jour permettre de ne plus avoir à ajouter de nouveaux noms à l'œuvre du parc de l’Amérique-Latine.

Avec la collaboration d’Alexane Drolet

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !