•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Évacuations à La Baie : Québec compte déclarer l’état d’urgence lundi

Une photo a été prise par un drone dans le secteur où s'est produit le glissement de terrain à La Baie.

Une photo a été prise par un drone dans le secteur où s'est produit le glissement de terrain à La Baie.

Photo : Radio-Canada

Québec compte déclarer l’état d’urgence lundi dans la zone sinistrée afin de venir en aide aux 187 personnes évacuées à La Baie, a indiqué la ministre responsable de la région, Andrée Laforest.

Le conseil municipal de Saguenay devra tout d’abord se réunir avant que la ministre de la Sécurité publique, Geneviève Guilbault, ne puisse signer le décret qui déclarera l’état d’urgence, a expliqué la ministre Laforest en entrevue au Téléjournal Saguenay–Lac-Saint-Jean.

« Pour déclarer l’état d’urgence, la mairesse de Saguenay doit rassembler son conseil municipal et demander par résolution la déclaration de l’état d’urgence, qui se fera sûrement demain matin [lundi] assez tôt », a-t-elle affirmé.

La ministre Laforest a déjà demandé à Geneviève Guilbault de signer le plus rapidement possible le décret d'autorisation de l’état d'urgence. Les mesures d’aide devraient ensuite être mises en œuvre.

Une femme parle lors d'un point de presse.

La ministre responsable du Saguenay–Lac-Saint-Jean, Andrée Laforest

Photo : Radio-Canada

Une fois signé, le décret permettra de mettre en œuvre des mesures très rapidement, a alors précisé Andrée Laforest.

« Les citoyens, il faut qu’ils soient rassurés. On va être là pour les accompagner et les aider le plus rapidement possible. »

— Une citation de  Andrée Laforest, ministre responsable du Saguenay–Lac-Saint-Jean

Saguenay avait réclamé plus tôt que l’état d’urgence soit décrété dans la zone où plus de 70 maisons sont maintenant évacuées. Samedi soir, l’évacuation de 53 résidences supplémentaires a été ordonnée dans le secteur de la 8e et de la 9e Avenues, où une maison a été emportée par un glissement de terrain lundi.

Une rencontre a eu lieu en avant-midi à ce sujet entre des représentants du ministère des Affaires municipales et de l’Habitation, du ministère de la Sécurité publique et du ministère des Transports, a indiqué la ministre responsable de la région, Andrée Laforest, en point de presse peu avant midi.

Une aide d’Ottawa est possible, selon le député Richard Martel

Le député de Chicoutimi-Le Fjord, Richard Martel, a communiqué avec le ministre de la Sécurité publique et de la Protection civile du Canada, Bill Blair, afin qu’Ottawa aide financièrement les sinistrés de La Baie.

Le député conservateur a contacté par courriel le ministre Blair dimanche afin de l’informer de la situation. Il a également demandé à le rencontrer lundi.

Parce qu’il faut se préparer et il faut anticiper, a-t-il souligné en entrevue alors qu’il était en direction d’Ottawa. Il sera à la Chambre des communes au moins jusqu’à mercredi.

Le député conservateur Richard Martel prend la parole durant la période de questions à la Chambre des communes.

Le député conservateur de Chicoutimi-Le Fjord, Richard Martel

Photo : La Presse canadienne / Sean Kilpatrick

Les 187 personnes évacuées pourraient obtenir un soutien d’Ottawa si Québec décrète l’état d’urgence dans la zone évacuée à La Baie.

Les personnes évacuées pourraient recevoir l’aide du Fonds d’atténuation et d’adaptation en matière de catastrophes, a-t-il expliqué.

« Alors bien sûr que la situation d’urgence n’a pas encore été décrétée, mais Mme Laforest est continuellement en communication avec moi, alors on va se préparer, parce que si tel est le cas, nous avons un programme au fédéral pour venir en aide aux [victimes de] catastrophes naturelles [...], alors bien sûr qu’on est aux aguets. »

— Une citation de  Richard Martel, député de Chicoutimi-Le Fjord

Le député s’est dit très préoccupé par cette situation, d'autant plus que la population régionale a été marquée par la tragédie du glissement de terrain de Saint-Jean-Vianney en 1971.

Une digue et des camions dans une rue.

La digue aménagée par Saguenay dans le secteur touché avait pris de l'ampleur dimanche en début de soirée.

Photo : Radio-Canada / Gabrielle Morissette

Nouvelle rencontre avec les personnes évacuées lundi

Les autorités rencontreront de nouveau les personnes évacuées lundi. Les programmes d'aide provinciaux leur seront présentés en début d'après-midi.

Dix personnes ont dormi à l'Auberge des 21 à La Baie dans la nuit de samedi à dimanche. Les autres personnes évacuées ont trouvé refuge chez des proches ou dans des résidences secondaires, a-t-on indiqué du côté de Saguenay.

Par ailleurs, cette situation a également une incidence sur le transport scolaire à La Baie. En fin d'après-midi dimanche, le Centre de services scolaire des Rives-du-Saguenay a informé les parents qu'ils devront assurer le transport de leurs enfants jusqu'à la dernière journée des classes, prévue mercredi.

Comme les familles sont relocalisées à des endroits différents, inconnus de nos services et possiblement hors du bassin de leur école, il est impossible pour nos partenaires d’assurer le transport, peut-on lire dans la note envoyée aux parents.

Avec les informations de Gabrielle Morissette

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !