•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’industrie du tourisme se prépare à un été occupé, mais des inquiétudes demeurent

La Tour CN, le Centre Rogers et les tours de condominiums et de bureaux du centre-ville de Toronto.

Le tourisme est de retour à Toronto. (Archives)

Photo : La Presse canadienne / Tijana Martin

Radio-Canada

À Toronto, la saison touristique débute, et les différents acteurs de l’industrie signalent une hausse du nombre de réservations par rapport aux deux dernières années.

Or, certains experts estiment que la situation économique mondiale pourrait avoir un impact négatif sur cette reprise, après deux ans de pandémie.

Toronto Harbour Tours, une entreprise qui offre des services en bateau sur le lac Ontario aux touristes, signale une hausse des réservations. Pour son directeur des opérations, Sean Doucette, ce début de saison comparé aux deux dernières années est très différent. On a beaucoup plus de voyageurs internationaux, dit-il.

Une photo de Sean Doucette.

Sean Doucette est directeur des opérations de Toronto Harbour Tours.

Photo : Radio-Canada / Turgut Yeter

M. Doucette affirme que les services de son entreprise sont populaires. On n’a pas de problèmes à remplir les bateaux, dit-il.

Pour Andrew Weir, vice-président exécutif de Destination Toronto, les visiteurs étrangers sont de retour, mais les niveaux ne sont pas les mêmes qu’avant la pandémie.

Pour qu'une ville comme Toronto réussisse, nous devons voir le retour des visiteurs internationaux revenir aux grandes réunions et conventions qui attirent des gens de partout pour des séjours plus longs, dit-il.

Une photo d'Andrew Weir.

Andrew Weir est vice-président exécutif de Destination Toronto, une association indépendante de l’industrie du tourisme.

Photo : Radio-Canada

Selon le vice-président exécutif de l’association indépendante de l’industrie du tourisme de la Ville Reine, il faudra plusieurs années pour revenir au niveau d'activité [prépandémique], mais beaucoup d'entre nous sont convaincus que [...] l'importance du voyage n'a peut-être jamais été aussi grande.

De son côté, Marion Joppe, professeure émérite à l’Université de Guelph en gestion de tourisme, affirme que la situation économique mondiale pourrait avoir un impact négatif sur la reprise dans l’industrie du tourisme.

L’inflation est globale, on la voit partout. Donc les gens hésitent de plus en plus. D’ailleurs les Américains, qui sont notre première clientèle internationale, on voit déjà des signes d'annulations plus tard dans l’été. [Il y a] des hésitations de réserver et d’acheter des billets, dit-elle.

Avec les informations de Camille Gris Roy et de Rozenn Nicolle

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !