•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Disparition d’un kayakiste à Lac-Sainte-Marie : un corps retrouvé lundi

Un camion de police en bordure d'un plan d'eau.

Les plongeurs de la SQ ont repêché un corps, lundi.

Photo : Radio-Canada / Rosalie Sinclair

Radio-Canada

Les plongeurs de la Sûreté du Québec (SQ) ont repêché, lundi midi, le corps du kayakiste qui manquait à l'appel depuis samedi, lors d'une sortie, à Lac-Sainte-Marie.

La disparition a été signalée samedi soir, vers 18 h, par la conjointe de l'homme qui l'a perdu de vue alors que le couple effectuait une sortie sur le lac Sainte-Marie.

Des policiers et des pompiers ont rapidement amorcé des recherches en soirée sur le plan d'eau.

Durant la nuit, des policiers ont continué à ratisser les berges. On a localisé le kayak de l'individu. Par contre, l'homme manque toujours à l'appel, avait indiqué dimanche matin la sergente Béatrice Dorsainville, porte-parole de la Sûreté du Québec (SQ).

Important déploiement

Un poste de commandement avait été déployé tôt dimanche et des agents ont poursuivi des recherches à pied sur le territoire.

Deux embarcations nautiques ont balayé aussi le plan d’eau en plus d’une équipe complète de plongeurs qui ratissaient le lac.

Un hélicoptère de la Sûreté du Québec avait également été appelé en renfort pour survoler les eaux, en fin d'après-midi.

Un hélicoptère survole un plan d'eau

Un hélicoptère de la Sûreté du Québec a été appelé en renfort, dimanche, pour appuyer les recherches.

Photo : Radio-Canada / Rosalie Sinclair

Les recherches se poursuivent. Malgré la noirceur, on a toujours des policiers qui parcourent les berges afin de localiser l’homme, avait déclaré l’agente Catherine Bernard, porte-parole, à la Sûreté du Québec.

La SQ avait toutefois dû mettre fin à ses recherches dimanche soir, en raison de la noirceur, pour les reprendre lundi.

Pour le moment, on ignore ce qui a pu se produire pour ce kayakiste dans la trentaine. La SQ précise que l'enquête se poursuit et qu'il n'y a pas d'élément criminel.

Avec les informations de La Presse canadienne

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.