•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Uashat mak Mani-utenam vote pour son nouveau chef

Une boite de scrutin.

Les élections à Uashat mak Mani-utenam ont débuté à 9h samedi matin et prennent fin à 18h la même journée (archives).

Photo : Radio-Canada

La communauté Uashat mak Mani-utenam est appelée aux urnes depuis 9 h samedi matin.

Les membres de la plus importante communauté innue sur la Côte-Nord sont invités à élire parmi les trois candidats celui qui sera à la tête de leur gouvernement pour les trois prochaines années.

Le chef sortant Mike McKenzie fait face à deux opposants. L'un vient de l'intérieur même de son organisation. Il s'agit du vice-chef sortant Antoine Grégoire.

L'autre est un ancien chef. Élie-Jacques Jourdain a dirigé la communauté pendant onze ans, il y a de cela deux décennies.

Mike Mckenzie sourit devant un drapeau du gouvernement du conseil de bande de Uashat mak mani Utenam.

Le chef sortant Mike McKenzie (archives)

Photo : Radio-Canada

Antoine Grégoire porte une casquette.

Antoine Grégoire, vice-chef conseil des Innus de Uashat mak Mani-utenam.

Photo : Radio-Canada / Félix Lebel

Elie-Jacques Jourdain porte des lunettes de soleil et une casquette, il est dans une rue de Uashat.

Elie-Jacques Jourdain, ancien chef de Uashat mak Mani-utenam et candidat pour les élections du 18 juin.

Photo : Radio-Canada / Laurence Vachon

Le dernier mot revient cette fois aux électeurs.

Au fil des années, on ne remarquait pas trop de changement, lance une jeune femme rencontrée devant le bureau de vote de Uashat. Les promesses n'étaient pas tenues, ça prend un changement, croit-elle.

Certains électeurs votent en fonction des enjeux qui les interpellent. Une électrice espère que son bulletin de vote puisse améliorer le sort des plus vieux membres de la communauté.

C'est important, les personnes âgées, et il faut être en mesure de leur porter de l’aide lorsqu'ils en ont besoin, souligne-t-elle.

Les femmes à la table

Par ailleurs, six conseillers ou conseillères ressortiront vainqueurs du vote samedi soir.

Cette année, la moitié des candidats pour un poste de conseiller sont des femmes. Le conseil sortant est entièrement masculin.

Des électrices rencontrées sur place déposent leur lot d’espoir dans ce nouveau scrutin.

C'est pour essayer aussi d'avoir un conseil de bande qui est le plus représentatif de ce qu'on est, des hommes, des femmes, de la variation des âges et tout ça, insiste l’une d’elles. Donc pour notre avenir, pour les décisions qui vont être prises en notre nom, c'est important d'aller voter.

C'est aussi pour donner le droit aux femmes de voter, de décider, de respecter tous les aspects de notre vie traditionnelle, lance une deuxième.

Une femme est interviewée par Radio-Canada.

Un débat électoral a eu lieu mercredi soir, organisé par la radio CKAU à Maliotenam, où les trois candidats ont exposé leurs idées.

Photo : Radio-Canada

Samedi, ce sont près de 2300 personnes admissibles au vote qui auront eu la chance de faire connaître leur choix.

Dimanche, la communauté de Uashat mak Mani-utenam se réveillera avec un nouveau conseil de bande.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !