•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une pénurie de produits de contraste retarde des procédures d’imagerie médicale en Alberta

Une personne subit un examen par tomodensitométrie dans un hôpital de Calgary.

Les produits contrastants sont utilisés dans près de la moitié des quelque 10 000 procédures d'imagerie médicale réalisées chaque semaine en Alberta.

Photo : Radio-Canada / David Bell

Radio-Canada

Près de 2400 Albertains ont vu les procédures d’imagerie médicale qu’ils devaient subir être retardées ou annulées, au cours des dernières semaines, en raison d’une pénurie de produits de contraste.

Ces produits servent à rendre certains organes et vaisseaux sanguins plus facilement identifiables dans près de la moitié des procédures d’imagerie par tomodensitométrie pratiquées dans la province.

La pénurie mondiale a été suscitée par la fermeture temporaire d’une usine chinoise de l’un des principaux fournisseurs de ces produits colorants au Canada, l’entreprise GE Santé, en raison des restrictions sanitaires liées à la COVID-19.

Même si l’usine en question a rouvert ses portes depuis et fonctionne à plein régime, les hôpitaux albertains peinent encore à renouveler leur stock.

À ce jour, environ 2400 patients ont vu une procédure être retardée et nous nous attendons à en retarder 1200 autres la semaine prochaine, explique Services de santé Alberta (AHS) dans un message publié sur Twitter.

L’agence provinciale s’engage à reprendre ces rendez-vous le plus rapidement possible.

Si un arrivage de produits de contraste est attendu la semaine prochaine, AHS ne s’attend pas à un retour à la normale avant le mois de septembre.

Selon l’agence, environ 10 000 procédures d’imagerie médicale sont réalisées toutes les semaines dans la province, dont près de la moitié nécessitent un produit de contraste.

Avec les informations de Jennifer Lee

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !