•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

« La radio a été un refuge » : Joël Le Bigot tire sa révérence

Joël Le Bigot avec une chemise rose au micro.

Joël Le Bigot quitte l'antenne de Radio-Canada à 76 ans après une longue carrière chez le diffuseur public.

Photo : Radio-Canada / Christian Côté

Radio-Canada

Après plus de 45 ans de carrière à Radio-Canada, l’animateur Joël Le Bigot a salué les auditeurs et les auditrices d’ICI Première pour une dernière fois samedi lors de l'émission finale de Samedi et rien d’autre.

Ç'a été un rendez-vous particulièrement difficile et émouvant pour le journaliste, pour qui la radio a été le radeau de survie de toute une vie. Un endroit confortable, chaleureux, où il a pu être exactement ce qu'il voulait être.

« La radio a été un refuge. »

— Une citation de  Joël Le Bigot lors de la dernière émission de « Samedi et rien d'autre »

À l’âge de 76 ans, le vétéran des ondes boucle ainsi un tour de piste de 24 ans à l'animation de Samedi et rien d'autre.

Balado

Pour écoutez la dernière émission de Joël Le Bigot à la barre de Samedi et rien d'autre, cliquez ici.

Son émission était l'une des préférées des Québécois et Québécoises, comme en attestent les sondages Numeris des dernières années.

Joël Le Bigot a su attirer l’attention des auditeurs et auditrices par sa façon d’animer ses émissions dans une ambiance de plaisir et de convivialité, où transparaissaient sa grande culture et sa passion pour la langue française.

Joël Le Bigot animait une émission spéciale de « CBF bonjour ».

Joël Le Bigot à l'animation d'une émission spéciale de « CBF bonjour »

Photo : Radio-Canada

« J’ai conservé tout au long de ma vie ce curieux étonnement que l’on puisse parler dans un microphone, et que des gens écoutent. »

— Une citation de  Joël Le Bigot lors de la dernière émission de « Samedi et rien d'autre »

Le géant de la radio a d'ailleurs profité de ses derniers moments en ondes pour lancer un message d'amour à son public, un amour qui doit triompher du désir d'accumuler des richesses à outrance, selon lui.

Fernand Seguin et Joël Le Bigot assis l'un en face de l'autre devant un micro.

Fernand Seguin et Joël Le Bigot animent « La science et vous » le 8 septembre 1977.

Photo : Radio-Canada / M. Sauvageau

Quand tu arrives à la fin de la vie, la seule chose qui t'intéresse, c’est l’amour des gens et des enfants, pas d’avoir 36 lits pour dormir dedans, a-t-il illustré.

Aventurier à l'antenne comme dans la vie, Joël Le Bigot n'a pas oublié de prodiguer un dernier conseil à la jeune génération : C’est encore le temps de prendre ton packsack sur ton épaule et d’aller voir le monde.

Après 45 ans à la radio de Radio-Canada, Joël Le Bigot prend sa retraite. Caroline Lacroix lui a parlé juste avant sa toute dernière émission.

De radio et de mer

Joël Le Bigot est une personnalité incontournable de Radio-Canada. Ses débuts remontent à 1967, à la station régionale de Chicoutimi.

Il s’est fait connaître comme animateur de radio dès 1977 avec l’émission CBF bonjour, une quotidienne matinale phare du diffuseur public qu’il a animée pendant 19 ans.

Dans un studio de radio, l'animateur Joël Le Bigot, souriant, est assis derrière un micro sur lequel est accrochée une affichette qui porte la mention CBF 690.

Joël Le Bigot au micro à l'animation de l'émission « CBF bonjour », le 5 septembre 1979

Photo : Radio-Canada / Jean-Pierre Karsenty

Né en France et arrivé très jeune au Québec par bateau, Joël Le Bigot a entretenu une passion pour la mer parallèlement à son métier de journaliste.

En 1984, il a d’ailleurs participé à la course Transat Québec–Saint-Malo à bord du navire de Radio-Canada.

Le bateau Côte d'Or, avec à son bord le navigateur Éric Tabarly et l'animateur Joël Le Bigot, entre autres.

Joël Le Bigot a aussi accompagné le célèbre navigateur français Éric Tabarly à bord du navire Côte d'Or.

Photo : Christian Février

Après un tour du monde, l’animateur revient à l’antenne en 1998 à la barre de Samedi et rien d'autre. La même année, il ajoute à son horaire l’émission Pourquoi pas dimanche, dont il a été le capitaine jusqu’en 2011.

À l’annonce de son départ, en mai, Joël Le Bigot avait expliqué vouloir voguer vers de nouveaux horizons alors qu’il était encore maître de sa vie. Il ne voulait pas attendre que la vie décide pour [lui] du moment où il aurait à accrocher son micro.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !