•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une fête du Canada différente et plus inclusive cette année à La Fourche

La rivière Rouge et le centre-ville de Winnipeg.

La Fourche adopte une nouvelle approche pour les célébrations du 1er juillet cette année.

Photo : Radio-Canada / Jaison Empson

Radio-Canada

Des discussions en tables rondes entre des chefs autochtones, des membres de la communauté, des nouveaux arrivants et des jeunes ont mené à une refonte des festivités entourant la fête du Canada à La Fourche, dans le centre-ville de Winnipeg.

À cette époque, l'année dernière, toutes les nouvelles des découvertes de tombes anonymes nous ont fait vraiment réfléchir à ce que signifie célébrer une étape coloniale pour tant de personnes dans notre communauté, déclare la présidente-directrice générale de La Fourche, Sara Stasiuk.

En 2021, des milliers de personnes à travers le pays ont choisi de ne pas célébrer la fête du Canada. Elles ont plutôt passé la journée à honorer les milliers d'enfants qui ont été forcés de fréquenter les pensionnats pour Autochtones.

En 2021, à Winnipeg, deux grands rassemblements ont créé une mer de couleur orange dans le centre-ville.

Des milliers de personnes marchent dans les rues de Winnipeg arborant un chandail orange.

L'automne dernier, des milliers de personnes ont marché de La Fourche jusqu'au centre-ville de Winnipeg pour la première Journée nationale pour la vérité et la réconciliation (archives).

Photo : Radio-Canada / Gary Solilak

Alors que les recherches sur les terrains des pensionnats se poursuivent à travers le pays, Sara Stasiuk souligne qu'il est toujours inapproprié de célébrer le 1er juillet comme une fête coloniale.

« Les nouvelles ne cessent d'arriver sur les atrocités qui se sont produites sous ce drapeau. Et donc, organiser une célébration sans reconnaître l'étendue de notre communauté et l'impact que cela peut avoir, ne me semblait tout simplement pas responsable. »

— Une citation de  Sara Stasiuk, présidente-directrice générale de La Fourche

Le déroulement des festivités

L'événement inaugural appelé A New Day sera l'occasion de se rassembler dans le but de partager et de rassembler les gens pour apprendre et célébrer, précise La Fourche dans un communiqué de presse.

Des activités familiales, y compris des tournois de soccer et de basketball, des danses de pow-wow, des percussions, des stations d'artisanats et des spectacles de troupes de théâtre et de musiciens, auront lieu toute la journée à La Fourche.

Manitoba Music mettra sur pied une sélection de chansons qui créeront une bande sonore pour la journée. On trouvera aussi sur place des camions-restaurants, des activités de conte et des tournées guidées.

De plus, des espaces dédiés aux cérémonies et à la guérison dirigés par des Autochtones se tiendront à Oodena et The Gathering Space à Niizhoziibean.

Sara Stasiuk est consciente que certaines personnes seront déçues par les changements apportés à la programmation du 1er juillet, notamment l'absence de feux d'artifice.

Elle espère cependant que les participants quitteront l'événement revigorés et inspirés par la tradition, l'art, le talent et la culture qui existent à Winnipeg.

En raison de notre emplacement et du rôle que nous jouons dans la communauté, il était vraiment important pour nous d'être respectueux et d'offrir quelque chose d'intéressant, a-t-elle déclaré.

Des détails sur la programmation sont disponibles sur le site web de La Fourche.

Avec les informations de Jenn Allen

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !