•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Cinq ans et 54 M$ plus tard, la nouvelle aérogare de Rouyn-Noranda est inaugurée

L'intérieur de la nouvelle aérogare de Rouyn-Noranda.

L'intérieur de la nouvelle aérogare de Rouyn-Noranda.

Photo : Radio-Canada / Annie-Claude Luneau

Après cinq ans de travaux et des investissements totalisant 54 millions $, les voyageurs pourront désormais bénéficier d’une superficie trois fois plus grande que celle de l’ancienne aérogare, à Rouyn-Noranda.

La remise à neuf de l’établissement comprend une aire d’accueil plus spacieuse, une salle d’attente pouvant accueillir plus de 200 personnes, une aire de restauration, de nouveaux bureaux pour l’administration aéroportuaire ainsi qu’un plus grand stationnement.

« C’est un projet majeur qui arrive à terme. L’aérogare est autant un moteur de développement économique que touristique. C’est le plus gros projet de l’histoire de la Ville de Rouyn-Noranda et ça fait près de 10 ans qu’on travaille là-dessus. »

— Une citation de  Diane Dallaire, mairesse de Rouyn-Noranda
Les nombreux invités à l'inauguration dans l'enceinte de la nouvelle aérogare de Rouyn-Noranda.

L'inauguration de la nouvelle aérogare de Rouyn-Noranda regroupait de nombreux invités.

Photo : Radio-Canada / Guillaume Renaud

Une bonne première et dernière impression

Pour Sébastien D’Astous, président de la Conférence régionale des préfets de l’Abitibi-Témiscamingue et maire de la Ville d’Amos, l’aérogare représente une opportunité en or d’offrir une bonne première impression de la région aux touristes et aux gens d'affaires.

Je pense, sans me tromper, que nous ferons désormais bonne figure auprès des visiteurs qui seront de passage à Rouyn-Noranda par la voie des airs. Ce sera sans aucun doute le cas des nombreux résidents de la région qui utiliseront prochainement ces nouvelles infrastructures , affirme-t-il.

L'artiste René Derouin, posant sous son oeuvre qui orne l'une des salles d'attente de la nouvelle aérogare de Rouyn-Noranda.

L'artiste René Derouin, posant sous son oeuvre qui orne l'une des salles d'attente de la nouvelle aérogare de Rouyn-Noranda.

Photo : Radio-Canada / Guillaume Renaud

À la sortie de l’aérogare, une œuvre impressionnante de René Derouin, artiste multidisciplinaire montréalais, a été hissée sur l’un des murs de la salle d’attente.

Il fallait que ce soit une œuvre calme, qui repose par la couleur et qui s’intègre bien au bâtiment. J’ai trouvé l’idée de la nordicité avec les oiseaux couleur cuivre et les bleus du ciel. Quand les gens s’envoleront, c’est ce qu’ils vont voir , souligne M. Derouin.

Le carrousel à bagages de l'Aéroport de Rouyn-Noranda.

Le carrousel à bagages de la nouvelle aérogare de Rouyn-Noranda.

Photo : Radio-Canada / Annie-Claude Luneau

La desserte régionale toujours au coeur des préoccupations

Malgré l’inauguration de la nouvelle aérogare, Mme Dallaire signale ne pas baisser la garde en ce qui concerne l’enjeu de la desserte aérienne régionale.

C’est sûr que la nouvelle aérogare va attirer davantage de voyageurs et il faut nécessairement que l’offre de desserte aérienne soit au rendez-vous. C’est absolument essentiel , estime-t-elle.

Air Canada annonçait d’ailleurs une nouvelle offre de deux vols par jour depuis Rouyn-Noranda à partir du 6 septembre.

La nouvelle aérogare sera opérationnelle à partir du 9 juillet prochain.

La salle d'attente A de l'Aéroport de Rouyn-Noranda, décorée d'une oeuvre de l'artiste René Derouin.

L'une des salles d'attente de la nouvelle aérogare de Rouyn-Noranda.

Photo : Radio-Canada / Annie-Claude Luneau

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !