•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

iPhone ralenti : une poursuite lancée contre Apple au Royaume-Uni

Cette affaire a déjà coûté de lourdes indemnités à Apple dans plusieurs pays.

Un iPhone SE, vu de dos.

Apple a avoué en 2017 avoir ralenti volontairement le fonctionnement de vieux modèles d’iPhone pour préserver leur batterie.

Photo : iStock

Agence France-Presse

Un défenseur britannique des consommateurs et consommatrices, Justin Gutmann, a lancé jeudi une poursuite de 768 millions de livres (plus d’1,2 milliard de dollars canadiens) contre Apple dans l'affaire d'anciens modèles d'iPhone que le fabricant avait reconnu avoir volontairement ralentis.

Cette affaire lui a déjà coûté de lourdes indemnités dans plusieurs pays.

Devant le tribunal d'appel de la concurrence, à Londres, le défenseur reproche au géant des technologies d'avoir diminué, à l'aide de mises à jour, les performances de vieux modèles d'iPhone pour éviter un rappel et une réparation coûteuse des appareils. L’objectif est d’obtenir une indemnisation pour au plus 25 millions d'utilisateurs et utilisatrices au Royaume-Uni.

Dans un abus de sa position dominante sur le marché, Apple a induit sa clientèle en erreur, conduisant certaines personnes à effectuer une mise à jour, à payer pour une batterie de remplacement, voire à acheter un nouveau modèle, a dénoncé Justin Gutmann dans un communiqué transmis à l'AFP.

Des excuses et des millions de dédommagements

Apple avait présenté des excuses en décembre 2017, reconnaissant avoir délibérément ralenti certains de ses appareils pour compenser le vieillissement de leur batterie et éviter qu'ils ne s'éteignent de façon intempestive, niant toutefois toute tentative d'obsolescence programmée.

Depuis, l’entreprise a été poursuivie dans plusieurs pays, acceptant notamment de payer en 2020 aux États-Unis jusqu'à 500 millions de dollars américains (652 millions de dollars canadiens) à des propriétaires d'anciens modèles, après deux années de contentieux. Apple a versé 113 millions de dollars américains (147 millions de dollars canadiens) supplémentaires pour faire avorter une procédure intentée dans certains États américains.

En France, le groupe avait écopé d'une amende de 25 millions d'euros (34 millions de dollars canadiens) la même année pour n'avoir pas prévenu que des mises à jour pouvaient ralentir les vieux téléphones intelligents.

Nous n'avons jamais rien fait, et ne ferions jamais rien, pour raccourcir intentionnellement la durée de vie d'un produit Apple ou dégrader l'expérience utilisation pour favoriser l'achat de nouveaux produits, a déclaré le fabricant jeudi dans une déclaration transmise à l'AFP.

Notre objectif a toujours été de créer des produits que notre clientèle aime, et faire en sorte que les iPhone durent le plus longtemps possible en est un élément important, a-t-on fait valoir.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !