•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le conseil municipal de Regina adopte une politique de lutte contre l’itinérance

La mairesse de Regina, Sandra Masters, lors du Congrès annuel de la Fédération canadienne des municipalités (FCM), en juin 2022.

La mairesse de Regina, Sandra Masters, estime que l'engagement de la Ville va inciter les gouvernements fédéral et provincial à s'impliquer dans cette nouvelle politique.

Photo : Radio-Canada / Rob Kruk

Radio-Canada

Dans un vote unanime, le conseil municipal de Regina a adopté une politique sur le logement qui fera partie du budget de 2023 de façon permanente. L’objectif est d’offrir des logements avec des services de soutien aux personnes souffrant de problèmes de santé mentale et de dépendance.

Un rapport ayant pour but d'examiner les coûts de la mise en œuvre d’un programme de lutte contre l'itinérance, évaluant l'impact financier lié à l'inaction, verra d’abord le jour.

La première phase de la politique offrira des logements supervisés à des personnes souffrant de toxicomanie ou ayant des problèmes de santé mentale.

Le conseil municipal aimerait aussi produire un rapport pour connaître le nombre de personnes étant en situation d'itinérance permanente à Regina. Cela permettra de connaître le coût d’un logement supervisé par personne.

Le conseiller municipal Daniel LeBlanc estime qu’il est temps de faire de l'itinérance un problème prioritaire.

Daniel LeBlanc souligne d’ailleurs le fait qu’une grande partie des sans-abris à Regina sont des Autochtones. Il croit que c’est pour cela que la réconciliation fait partie du processus.

« Nous ne pouvons pas parler de réconciliation alors que les sans-abris autochtones sont omniprésents. »

— Une citation de  Daniel LeBlanc, conseiller municipal à Regina

La mairesse de la Ville de Regina, Sandra Masters, espère que les gouvernements provincial et fédéral participeront également à cette démarche.

Lorsque la Ville est présente, que ce soit pour de la facilitation, de la coordination, certains investissements ou pour rassembler des partenaires, les gouvernements provincial et fédéral sont également présents, estime-t-elle.

Avec les informations de Moreen Mugerwa

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !