•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Moncton promet des actions concrètes pour contrer la criminalité

Dawn Arnold.

La mairesse de Moncton Dawn Arnold dit que la sécurité est au sommet des priorités de la ville.

Photo : Radio-Canada / Shane Magee

Radio-Canada

Accroître la présence policière dans certains quartiers, démanteler des campements illégaux dans un délai de 24 à 72 heures et établir des protocoles pour la santé mentale dans le système judiciaire sont quelques actions que la ville de Moncton veut appliquer dans son plan pour la sécurité.

Ce plan, qui comprend 22 recommandations, a été élaboré par le Groupe de travail communautaire sur l’itinérance et la sécurité au centre-ville, qui comprend des représentants de la Ville de Moncton, du gouvernement du Nouveau-Brunswick, de la GRC Codiac et des milieux d’affaires de Moncton.

Chaque autorité sera responsable de mettre en œuvre des actions dans son secteur et le Groupe de travail doit veiller à intégrer plus de représentants de la collectivité en son sein.

Ces recommandations ont été présentées jeudi soir lors d’une rencontre à l’école Harrison Trimble.

Je veux vous dire que nous vous entendons et que le conseil vous a entendu, a déclaré la mairesse Dawn Arnold au groupe d’environ 80 personnes. Nous sympathisons avec vos frustrations et nous soutenons votre désir de trouver des solutions.

Cette rencontre était la quatrième du genre en quelques mois. Elles ont été lancées après qu’une citoyenne ait lancé une pétition pour que des solutions soient trouvées à la crise de l’itinérance et à la criminalité dans la ville.

Quatre personnes écoutent une réunion.

Kim Christie-Gallant (deuxième de la gauche) espère que les actions proposées seront implantées rapidement.

Photo : Radio-Canada / Shane Magee

Kim Christie-Gallant s’est dite satisfaite des recommandations, mais voudrait qu’un échéancier lui soit associé. Des recommandations dans la même veine avaient été émises en 2019 par un autre groupe de travail créé par la communauté d’affaires.

La mairesse Arnold dit que cette fois, les choses seront différentes, le dossier est au sommet de ses priorités.

« Tout le conseil municipal était ici ce soir et c’est quelque chose qui doit être réglé et nous sommes sur le coup. »

— Une citation de  Dawn Arnold, mairesse de Moncton

Certaines des mesures nécessiteront un financement supplémentaire et les participants à la rencontre ont appris que toutes les mesures ne pourront pas être implantées cette année. Mme Arnold dit que la ville a une réserve de 6 millions de dollars pour ses opérations, mais le quart a déjà été dépensé pour le déneigement.

Plus de ressources nécessaires à la GRC

Mike Randall, vice-président du comité directeur de la ville sur l’itinérance affirme que la GRC compte demander une augmentation de son financement. Cela devrait être approuvé par les trois communautés, Moncton, Riverview et Dieppe.

Des policiers de la GRC de Codiac.

Idéalement, il y aurait une plus grande présence policière dans certains quartiers de Moncton.

Photo : Radio-Canada / Guy LeBlanc

La GRC a un budget pour employer 147 agents, mais pour de multiples raisons incluant des congés de maladie, ce nombre n’est pas toujours atteint. Une révision des services de police a été lancée dans les trois communautés.

Les participants à la rencontre ont aussi appris qu’un bureau de la GRC sur la rue Main qui devait ouvrir en juin ne sera opérationnel qu’à l’automne.

Plan d’action pour la sécurité du public au centre-ville

GRC :

  • Accroître la présence des agents de police dans [certains] quartiers;
  • Améliorer le service à la clientèle dans les appels passés au 9-1-1;
  • Mettre au point une plateforme de signalement à l’intention[...] pour lancer des interventions immédiates;
  • Accroître la présence policière dans les écoles;
  • Appliquer les arrêtés municipaux sur la mendicité;
  • Améliorer les rapports de la GRC Codiac sur les délits et les arrestations dans le crime organisé et le trafic de stupéfiants;
  • Accroître la participation au programme Citoyens en patrouille;
  • Installer les panneaux indicateurs pour promouvoir le programme Citoyens en patrouille.

Ville de Moncton

  • Accroître la présence des agents d’exécution des arrêtés;
  • Améliorer la communication et l’information sur le signalement des seringues souillées;
  • S’abstenir d’appliquer les frais liés à l’Arrêté sur les paniers d’épicerie et corriger le problème de visibilité des paniers d’épicerie;
  • S’assurer que les campements de fortune sont démontés dans un délai de 24 à 72 heures;
  • Analyser l’utilisation potentielle des caméras dans les quartiers problématiques sur tout le territoire de la Ville;
  • Enlever les ordures et les débris dans le cœur du centre-ville;
  • Mener des consultations et établir des comptes rendus communautaires permanents et améliorés;
  • Demander au CN d’améliorer la sécurité dans les couloirs ferroviaires.

Gouvernement du Nouveau-Brunswick

  • Établir les protocoles de la santé mentale dans le système judiciaire;
  • Durcir les conséquences pour les récidivistes;
  • Rehausser les obligations de rendre des comptes pour les parcs à ferrailles dans les différents secteurs;
  • Se pencher sur les défis dans les refuges communautaires.

Groupe de travail sur l'itinérance et la sécurité au centre-ville

  • Intégrer plus de représentants de la collectivité dans le Groupe de travail sur l’itinérance et la sécurité au centre-ville.

Avec des informations de Shane Magee de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !