•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La vision du Groupe Custeau pour l’ancienne Dominion Textile bien accueillie à Magog

Un édifice comportant beaucoup de fenêtres et bordé d'arbres.

L'une des maquettes du projet.

Photo : Gracieuseté du Groupe Custeau

Les Magogois ont réagi favorablement à une présentation du Groupe Custeau à l’hôtel de Ville de Magog jeudi soir. Les représentants du groupe ont présenté leur plan quant à leur section de l'ancienne Dominion Textile, communément appelée C.S. Brooks, à laquelle ils souhaitent « redonner vie ». 

Le Groupe Custeau voit grand pour ce secteur de l’ancienne usine. Il y prévoit une mixité des usages, en incluant des commerces de proximité et des logements offerts dans plusieurs gammes de prix, dont des logements coopératifs.

Quand on parle de mixité d’habitation, ce n’est pas juste des condos de luxe, c’est aussi [...] des logements pour tout le monde, a souligné l’urbaniste du Groupe Jean-François Poulin. 

C’est majeur en termes de développement et d’apport économiques que ces usines-là ont amené à Magog [...] Ce qu’on veut faire, c’est requalifier le site pour faire en sorte que dans 25 ans ou dans 125 ans, les citoyens de Magog réalisent l’importance d’avoir redonné vie à ce site-là, a quant à lui indiqué Denis Custeau, le président du conseil du Groupe.

Les emplois de la centaine de personnes qui travaillent présentement sur le site du Dominion Textile seraient aussi maintenus.

Le Groupe Custeau souhaite également incorporer des espaces verts au terrain, redonner accès à la rivière au public, et éventuellement se lancer dans l’agriculture urbaine. Le plan prévoit aussi la revitalisation de la rue Principale, qui longe l’ancienne usine, et l’ajout d’infrastructures de déplacement durable.

La trentaine de citoyens présents à la rencontre de jeudi avaient de nombreuses questions pour les promoteurs. Ceux qui se sont exprimés se sont toutefois montrés extrêmement satisfaits du projet présenté. Plusieurs d’entre eux ont remercié les représentants du Groupe Custeau de s’intéresser à la revitalisation du secteur, et ont souligné qu’il y a présentement un manque criant de commerces et de services de proximité dans le quartier. 

Unanimement, la réaction de nos membres présents a été positive envers la présentation effectuée par M. Jean-François Poulin, urbaniste du Groupe Custeau. Ses explications accompagnées de documents visuels étaient claires et précises [...] Dans les informations transmises, il a été fortement question de l’accès publi[c] à la rivière et des services de proximité pour les habitants du quartier , se sont réjouis Robert Renaud et Ghislaine Blache, porte-paroles du Collectif du Quartier-des-Tisserands, dans un courriel à Radio-Canada. 

Les citoyens et citoyennes de Magog veulent qu’il se passe quelque chose sur ce site patrimonial. La plupart des gens qui habitent Magog ont eu des parents ou ont travaillé eux-mêmes dans ces usines-là, a remarqué Denis Cousteau après la rencontre, en ajoutant travailler en étroite collaboration avec le Collectif des Tisserands. On n’ira pas à contre-courant avec les gens qui ont intérêt à ce que ce site-là se requalifie

La mairesse de Magog Nathalie Pelletier a de son côté indiqué ne pas être surprise par l’enthousiasme des résidents. 

Je ne peux pas faire autrement de dire que je m’y attendais. On avait eu le privilège d’avoir la présentation du Groupe Custeau et d’échanger avec eux avant, et on voyait qu’ils avaient complètement bien entendu ce que les citoyens souhaitaient, ce qu’ils demandaient depuis des années, soutient-elle. 

Elle a toutefois souligné en début de rencontre que le projet n’a pas encore été déposé ni approuvé par la Ville de Magog.

Une stabilisation du terrain et un changement de zonage nécessaires 

L’usine se détériore énormément depuis plusieurs années, a indiqué le Groupe Custeau, notamment en raison d’infiltrations d’eau importantes par certaines cheminées. Des travaux ont ainsi déjà été effectués depuis 2021 afin de stabiliser le bâtiment, et devront être continués dans les prochains mois. D’importantes rénovations devront aussi être réalisées pour rendre les lieux conformes aux normes actuelles de sécurité en cas d’incendie.

Les promoteurs devront par ailleurs concilier leur vision avec celle de deux autres propriétaires, qui se partagent différentes sections du terrain de l’ancienne usine.

Le Règlement de zonage de la Ville de Magog devra aussi être modifié pour permettre de densifier les logements dans ce secteur et autoriser plus d’usages commerciaux. Cette démarche sera entamée le 4 juillet lors d’une séance du conseil municipal et le règlement pourrait être adopté au début du mois d’octobre.

Si tout se passe comme prévu pour le Groupe Custeau, différentes phases du projet pourraient être entamées dès 2022 et l’immeuble pourrait accueillir des locataires vers l’été 2024.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !