•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les terrains de camping du Parc national de l’Î.-P.-É. pris d’assaut

Trois véhicules récréatifs, plus ou moins grands sont stationnés à l'entrée du terrain de camping de Cavendish.

Soixante campeurs étaient présents pour l'ouverture du terrain de camping de Cavendish.

Photo : Julien Lecacheur

À l'Île-du-Prince-Édouard, 90 % des sites de camping sont déjà réservés pour les mois de juillet et d'août.

Ils arrivent en nombre. Ils se pressent devant les barrières du parc national. Les premiers campeurs sont arrivés au terrain de camping de Cavendish. Qu'ils viennent de l'île, des Maritimes, de l'Ontario, du Québec ou même des États-Unis, ils avaient tous hâte d'être ici.

David Small est venu avec sa femme et son fils depuis Charlottesville en Virginie, aux États-Unis, pour profiter des plages de l'Île-du-Prince-Édouard. Un moment qu'il attendait avec impatience. On a planifié notre voyage dans les Maritimes avant la pandémie, notre fils voulait particulièrement venir ici, à l'île, explique-t-il.

Comme lui, ils étaient 60 campeurs sur le terrain de camping de Cavendish le jour de l'ouverture. Un intérêt marqué, qui ne surprend pas les responsables de Parcs Canada.

« Nous étions préparés à cela, mais nous avons été [surpris] par le niveau des réservations. »

— Une citation de  Joël Mckinnon, chef d'équipe, expérience du visiteur, Parcs Canada
Joël Mckinnon est debout devant des sites de camping.

Joël Mckinnon assure que 90 % des sites de camping sont déjà réservés pour les mois de juillet et d'août.

Photo : Julien Lecacheur

Les réservations en hausse

Cet intérêt se ressent du côté des réservations. Déjà 75 % des sites du Parc national de l'Île-du-Prince-Édouard sont réservés pour cette saison, un chiffre qui monte à 90 % pour les mois de juillet et d'août. Il y a généralement une tendance de réservation plus haute qu'à la normale à ce point de la saison. 75 % de nos emplacements sont déjà réservés pour cette saison, explique-t-il.

Les visiteurs, comme David Small et sa famille, ont dû s'y prendre à l'avance afin de s'assurer d’un bon site.

« On s'est levés très tôt afin d'être certains d'avoir un bon emplacement. Nous avons réalisé en arrivant que nous avions fait le bon choix. La vue sur le [golfe du] Saint-Laurent est géniale. »

— Une citation de  David Small, touriste américain
David Small et sa femme sont assis à une table à pique-nique. Un petite habitation en bois se trouve derrière eux.

David Small, sa femme et son fils sont venus de Virginie, aux États-Unis, pour profiter des plages de l'Île-du-Prince-Édouard.

Photo : Julien Lecacheur

Des nouveautés aux terrains de camping

Pour accommoder les touristes, Parcs Canada a fait de nombreux travaux. Depuis 2019 et la tempête Dorian, le terrain de camping de Cavendish a été reboisé. Les sites au bord de l'eau ont été fermés et seront déplacés de l'autre côté de l'entrée.

Joël Mckinnon explique que 20 nouveaux sites de camping seront aménagés de l'autre côté de l'entrée. Les travaux se termineront au courant de l'été et les sites seront disponibles à la réservation en 2023. Ces travaux font partie de notre projet [...] d'éloigner les sites de la côte. Ces sites seront davantage protégés face aux futures tempêtes, assure-t-il.

Des tracteurs et des pelleteuses remuent la terre. Une longue allée de boue relie l'entrée du site aux engins de construction.

Vingt nouveaux sites de camping sont actuellement en construction dans le Parc national de l'Île-du-Prince-Édouard.

Photo : Julien Lecacheur

Parcs Canada a souhaité aussi moderniser l'expérience des campeurs. Deux nouveaux bunkies ont été ajoutés. De plus, pour la première fois dans la province, trois sites de camping tout équipés ont été installés sur le terrain de Stanhope.

Cela donne une opportunité pour les personnes qui n'ont pas d'équipement et qui veulent malgré tout profiter d'une expérience de camping à l'Île-du-Prince-Édouard, explique Joël Mckinnon.

Une tente, des chaises et un réchaud de camping sont disposés sur un site du terrain de Stanhope.

Trois sites tout équipés seront disponibles dès cette année au terrain de camping de Stanhope.

Photo : Julien Lecacheur

Ces nouveautés attirent les campeurs, des visiteurs qui ne souhaitent pas se priver, malgré l'inflation. C'est le cas de Mathieu Favreau et de sa compagne, venus de Québec.

« C'est certain que l'on a fait le saut quand nous sommes arrivés à la pompe, mais non tu sais, c'est les vacances alors on les prend. On paie et on les prend pareil. »

— Une citation de  Mathieu Favreau, touriste de Québec.

Même chose pour David Small et sa petite famille. Oui, l'essence est très chère, mais si tu compares le prix avec le paysage, je pense que cela en vaut la peine, assure-t-il.

Malgré tout, il compte se rattraper sur la nourriture. Les restaurants seront remplacés par des sandwichs devant la mer. Loin d'être un problème pour lui, bien au contraire.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !