•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

18 ans et pilote de brousse dans le Nord de l’Ontario

Chargement de l’image

Isabel Fredette, 18 ans, vient de terminer les exigences pour son brevet de pilote commerciale et travaille pour True North Airways à Azilda.

Photo : CBC/Angela Gemmill

Radio-Canada

À 18 ans, Isabel Fredette vient d'être embauchée comme pilote par la compagnie aérienne True North Airways, à Azilda, dans le Grand Sudbury.

L’adolescente a récemment rempli toutes les exigences requises et a obtenu son brevet de pilote commerciale. Elle n’avait que 16 ans lorsqu'elle a obtenu son permis de vol privé.

Commercial veut dire que vous pouvez être payé, que vous pouvez obtenir un emploi comme pilote, affirme-t-elle.

Isabel Fredette avait 14 ans lorsqu'elle a décidé qu'elle voulait devenir pilote.

Elle était passagère avec son père pilote, qui faisait des manœuvres d'atterrissage dans un passage d'eau restreint.

Écoutez la rencontre d'Éric Robitaille avec Isabel Fredette à l'émission Jonction 11-17

L’eau était un peu vitreuse et il y avait une réflexion directe. Je savais juste à ce moment-là que je deviendrais pilote et que ça allait arriver, dit-elle.

Regarder mon père et voir les choses d'en haut, j'adore ça. Et j'avais l'impression que je devais être capable de faire ça.

La copropriétaire de True North Airways Michelle Hayden dit qu'elle n'a pas hésité à embaucher la jeune femme.

Chargement de l’image

La compagnie aérienne True North Airways est basée au lac Whitewater, à Azilda. Elle compte sept pilotes commerciaux.

Photo : CBC/Angela Gemmill

Elle est toujours très autonome et elle s'occupe des choses du début à la fin. Et elle a une connaissance très approfondie des avions et du vol. Donc c'est vraiment agréable d'avoir quelqu'un d'aussi confiant pour s'occuper des choses, surtout si je ne suis pas là pour la journée , indique-t-elle.

Isabel Fredette livrera principalement des fournitures aux clients séjournant dans des camps de pêche éloignés au nord de Sudbury.

Elle peut également dispenser une formation à d'autres aspirants pilotes qui ont besoin d'heures de vol.

J'espère que les gens regarderont Isabel et ses réalisations à un si jeune âge et j'espère que cela inspirera plus de gens à se lancer dans un domaine qui n'est généralement pas pour les très jeunes femmes, a-t-elle ajouté.

Isabel Fredette affirme qu’il y a eu beaucoup de travail acharné et d'efforts pour obtenir son brevet de pilote.

Chargement de l’image

Voici l'hydravion Cessna qu'Isabel Fredette pilote cet été pour True North Airlines.

Photo : CBC/Angela Gemmill

Elle a dû passer un examen écrit par Transports Canada.

Il y a une formation en vol et vous devez passer beaucoup de temps avec un instructeur, puis seul, souligne-t-elle.

Pour le [brevet] commercial, c'est à peu près la même chose que pour le [brevet] privé, juste les marges d'erreur sont beaucoup plus petites. Ce qui est logique, vous voulez que tout le monde soit super compétent.

Il s’agit en fait du troisième été où Isabel Fredette travaille chez True North Airways. Elle s’occupait des embarquements avant d'être embauchée comme pilote.

Le premier été, elle n'avait pas encore son permis de conduire, alors elle a pris l'avion de son père pour se rendre au travail.

J'ai pris l'avion pour aller travailler tout l'été, dit-elle.

D'après les informations d'Angela Gemmill, de CBC News

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !