•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Ville de Regina élargit les zones de construction de pavillons-jardins

Une rangée de garages au-dessus desquels des appartements ont été aménagés.

Ces appartements aménagés au-dessus de garages sur la promenade Green Apple à Regina, ont pu être construits dans le cadre d’une série de projets pilotes qui remontent à 2013.

Photo : Radio-Canada / Matt Duguid

Radio-Canada

Le conseil municipal a voté pour élargir les zones où les Réginois pourront construire des pavillons-jardins dans leur cour arrière. Auparavant, ces constructions n'étaient permises que dans trois secteurs de la ville visés par une série de projets pilotes qui remontent à 2013.

Selon un rapport présenté au conseil municipal mercredi, les projets pilotes ont généralement été bien accueillis. Les conseillers ont voté à l'unanimité pour étendre au reste de la ville la possibilité de construire ces logements accessoires sur des terrains résidentiels.

L'avocat de la Ville devra rédiger les modifications approuvées dans les règlements et les présentera au conseil pour adoption. Les promoteurs et les propriétaires pourront ensuite construire ces pavillons dans les jardins des résidences n’importe où dans la ville.

En plus d’élargir ces zones de construction, le conseil municipal a voté une exemption fiscale de 25 % sur cinq ans pour les pavillons-jardins qui verraient le jour dans certains quartiers de Regina.

Les zones en bleu sur cette carte présentée au conseil municipal ne seront pas visées par l'exemption fiscale.

Une carte coloré qui identifie les zones qui ont droit à des exemptions de taxe

Les zones en bleu ne seraient pas admissibles à l'exemption fiscale destinée aux propriétés où des pavillons-jardins seraient construits en 2022.

Photo : Ville de Regina

La Ville classe les pavillons-jardins comme une unité d’habitation distincte d’un logement principal sur un terrain résidentiel. Ces logements n’ont pas le même statut que les appartements secondaires, qui se trouvent par exemple dans des sous-sols, des bâtiments indépendants, des maisons jumelées ou des maisons en rangée. Ces constructions résidentielles sont déjà permises.

Selon le rapport des administrateurs de la Ville, un pavillon-jardin pourra avoir deux formats. Cela pourra être une construction de deux étages. Le rez-de-chaussée servirait de garage à la maison principale ou au locataire du pavillon, qui lui serait aménagé au-dessus du garage.

L’autre option est un bâtiment de plain-pied qui ressemblerait à un garage mais qui serait entièrement équipé comme espace de vie.

La hauteur de ces constructions serait limitée à 5,8 mètres et elles seraient plus éloignées de l’allée que dans le cadre du plus récent projet pilote.

Une introduction graduelle et prudente

Cette initiative est le résultat d’un projet pilote débuté en 2013. À l’époque, 11 propriétés du quartier Greens on Gardiner ont été autorisées à en construire. L’année suivante, 20 autres ont été construites dans le quartier Harbour Landing. En 2016, six propriétés différentes éparpillées dans la ville ont pu emboîter le pas dans un autre projet pilote.

Les unités des trois programmes pilotes présentaient des différences considérables au niveau de l’emplacement, du contexte et de l’aménagement, permettant à la Ville de mieux comprendre ce qui pouvait être acceptable. Cela a permis d’évaluer l’intérêt du public pour ces types d'appartements.

Selon le rapport, la Ville considère ces projets résidentiels comme une expérience valable.

Les commentaires recueillis en réponse aux projets pilotes indiquent que 43 personnes étaient intéressées à demander l’autorisation de construire un pavillon-jardin sur leur propriété au cours des deux prochaines années.

Ce chiffre est passé à 66 personnes qui souhaitent présenter une demande au cours des sept prochaines années.

L’administration municipale croit que de trois à quinze pavillons seront construits chaque année.

Avec les informations d'Alexander Quon

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !