•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Manque de préposés au Bas-Saint-Laurent : le SCFP a rencontré le cabinet du ministre Dubé

La façade de l'établissement.

Le syndicat qui représente les préposés aux bénéficiaires au Bas-Saint-Laurent dénonce l'instabilité des horaires et des affectations de ses membres (archives).

Photo : Radio-Canada / François Gagnon

Le syndicat qui représente les préposés aux bénéficiaires du Bas-Saint-Laurent a finalement pu participer mercredi matin à une rencontre d'urgence avec le cabinet du ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé.

En mai, le Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP) tirait la sonnette d’alarme alors que 300 préposés ont quitté les CHSLD l’an dernier en raison de l’instabilité des horaires et des affectations.

Cette instabilité augmenterait les conséquences du manque de personnel et a un effet néfaste, selon le syndicat, sur les soins aux bénéficiaires.

À l’issue de cette première rencontre, le conseiller syndical Sylvain Lirette est satisfait. On a reçu une belle écoute. Évidemment, on reste avec des attentes. Pour nous, c’était une étape, ce n’était pas une fin. On attend de voir les résultats, on a un optimisme prudent, mentionne-t-il.

M. Lirette souligne que le SCFP et le cabinet du ministre Dubé participeront à deux séances de médiation dans les deux prochaines semaines.

Le SCFP réclame la création de postes permanents, alors que les préposés aux bénéficiaires travaillent déjà presque à temps plein.

Sylvain Lirette dans le studio de Radio-Canada.

Sylvain Lirette, conseiller syndical au SCFP (archives)

Photo : Radio-Canada

On va laisser le temps des messagers du ministère de la Santé et des Services sociaux pour faire leur message au CISSS, mais c’est clair que le cabinet réalise que les objectifs qu’ils ont peuvent comporter un défi important s’il n’y a pas un changement de philosophie, avance le conseiller syndical.

Le CISSS du Bas-Saint-Laurent compte 13 CHSLD. Le SCFP représente environ 3500 travailleuses et travailleurs de la santé et des services sociaux au CISSS du Bas-Saint-Laurent

Avec les informations de Sophie Martin

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !