•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Fermeture d’urgence d’un foyer de soins résidentiels dans l’est ontarien

La Villa Fleur Ange à Embrun dans la municipalité de Russell.

Un enjeu de sécurité explique la fermeture soudaine de la Villa Fleur Ange.

Photo : Radio-Canada / Simon Lasalle

Radio-Canada

Le foyer de soins résidentiels Villa Fleur Ange, situé au 1261, chemin St-Jacques à Embrun, dans l'est ontarien, a dû fermer ses portes d'urgence, mercredi. « Des risques urgents liés au Code des incendies de l'Ontario et au Code du bâtiment de l'Ontario » mettraient en danger le bien-être des résidents de l'établissement.

Par voix de communiqué, la Municipalité de Russell a fait savoir que les services sociaux des Comtés unis de Prescott Russell (CUPR) et le Bureau de santé de l'est de l'Ontario (BSEO) coordonnent la relocalisation de tous les résidents dans des installations qui répondent à leurs besoins.

Je n'ai plus 20 ans et déménager de même c'est assez traumatisant. C'est pas une façon de traiter les aînés, ce n'est pas plaisant, a déclaré Léandre Richer, un résident de 86 ans qui souhaite réintégrer son domicile au plus vite.

Je trouve que c'est une injustice terrible. Je ne vois pas pourquoi c'est arrivé, les soins ici sont extraordinaires, déplore Claude Lemieux, un ami de M. Richer.

Les inspections des pompiers ont été faites hier soir (mardi) et le déplacement des résidents a débuté aujourd'hui (mercredi). C'est certain qu'il y a un impact sur les familles, mais il faut comprendre qu'on veut seulement protéger les résidents, a expliqué Pierre Leroux, le maire de la municipalité.

Deux feuilles rouges installées sur une porte.

Un avis ordonne l'évacuation immédiate de l'édifice à la suite d'une inspection ayant relevé notamment des infractions au Code de prévention des incendies de l’Ontario et au Code du bâtiment de l'Ontario.

Photo : Radio-Canada / Simon Lasalle

Sur une porte de l'établissement, deux ordonnances ont été affichées. Une première indique l'interdiction d'occuper l'endroit, et la deuxième est un avis d'immeuble non sécuritaire. On peut y lire que le bâtiment est structurellement inadéquat ou défectueux, dans un état qui pourrait être dangereux pour la santé ou la sécurité et qu'il représente un danger immédiat à la santé et la sécurité.

Rencontrée sur place, l'une des propriétaires du foyer a décliné notre demande d'entrevue, indiquant seulement qu'elle aurait aimé avoir un plus long préavis pour reloger ses résidents. Selon cette dernière, la Villa Fleur Ange abrite une dizaine de résidents.

Par ailleurs, le BSEO avait effectué une inspection de salubrité alimentaire au foyer, le 11 avril dernier, et tout semblait conforme aux réglementations en vigueur en la matière.

Avec les informations de Denis Babin et Nafi Alibert

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

En cours de chargement...