•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Uashat mak Mani-utenam : des candidats à la chefferie exigent plus de transparence

Affiche du conseil de bande de Uashat-Maliotenam.

Conseil de bande de Uashat-Maliotenam (archives)

Photo : Radio-Canada

Au lendemain du débat électoral et à quelques jours des élections à Uashat mak Mani-utenam, les candidats à la chefferie Elie-Jacques Jourdain et Antoine Grégoire demandent plus de transparence de la part du conseil de bande.

L’ancien chef et actuel vice-chef affronte le chef sortant, Mike Pelash McKenzie. Celui-ci tente d’obtenir un quatrième mandat à la tête d’Innu Takuaikan Uashat mak Mani-utenam (ITUM).

Antoine Maniteu Grégoire

On se doit d’être transparents envers la communauté, affirme le vice-chef sortant Antoine Maniteu Grégoire, qui est élu depuis 2016.

Antoine Grégoire accorde une entrevue.

Antoine Grégoire, candidat à la chefferie

Photo : Radio-Canada / Daniel Fontaine

Il s’agit de sa principale revendication pour les élections de Uashat mak Mani-utenam : s’il est élu, le candidat veut être plus près de la population et plus transparent dans les travaux du conseil de bande.

Antoine Grégoire suggère de mettre sur pied plus d’assemblées publiques afin de garder un contact étroit avec la communauté. Ma force, c’est les consultations. J’en ai fait pour la rivière Moisie, le code électoral, la sécurité publique, énumère-t-il.

Selon lui, le conseil de bande devrait aussi mettre une limite de deux mandats pour le chef de la communauté.

S’il est élu, Antoine Grégoire voudrait d’abord faire une mise à jour des ententes qui ont été signées par la communauté, afin de comprendre où est-ce qu’on est rendus, qu’est-ce qu’on fait et où on s’enligne.

La langue innue devrait aussi prendre une plus grande importance dans l’éducation et la culture des enfants, selon lui.

Elie-Jacques Jourdain

Elie-Jacques Jourdain a été chef pendant onze ans et conseiller pendant neuf ans. Fort de cette expérience, il espère aujourd’hui faire un retour en politique.

Il indique que ce sont des gens de la communauté qui sont venus le voir pour lui demander de se présenter à la chefferie.

Le dossier le plus important à son avis est celui de l’entente entre la minière IOC et la communauté. Pendant trois ans, je fermerais les négociations avec le gouvernement et les compagnies, martèle-t-il. Pendant ce temps, il prendrait le temps d’analyser les ententes et de les partager avec la population.

Elie-Jacques Jourdain porte des lunettes de soleil et une casquette, il est dans une rue de Uashat.

Elie-Jacques Jourdain, ancien chef de Uashat mak Mani-utenam et candidat pour les élections du 18 juin.

Photo : Radio-Canada / Laurence Vachon

Il reproche au conseil de bande sortant d’avoir fait trop peu de consultations citoyennes pendant le dernier mandat. S’il est élu, Elie-Jacques Jourdain affirme qu’il serait plus à l’écoute des gens et organiserait des rencontres publiques avant d’aller de l’avant avec des dossiers.

« C’est la communauté de Uashat mak Mani-utenam qui va décider, pas le conseil et pas moi. »

— Une citation de  Elie-Jacques Jourdain, candidat à la chefferie

L’ancien chef a aussi plusieurs projets en tête s’il est élu, notamment pour venir en aide aux jeunes qui font des études supérieures en dehors de la communauté. Il aimerait aussi mettre en valeur Maliotenam sur le plan touristique.

Elie-Jacques Jourdain envisage de faire bâtir un motel ou des chalets à la sortie du village, un restaurant et une bâtisse d’artisanat. Je veux aménager Maliotenam prioritairement, mais sans mettre de côté Uashat. [...] Avec le festival Innu Nikamu, je veux attirer plus de touristes pour voir Maliotenam en beauté, explique le candidat à la chefferie.

D’ailleurs, M. Jourdain fait partie du comité qui souhaite boycotter les élections de Uashat mak Mani-utenam.

Silence radio du côté de Mike McKenzie

De son côté, le chef sortant Mike Pelash McKenzie n’a pas répondu à nos nombreuses demandes d’entrevue en vue de ce reportage.

Radio-Canada n’a donc pas été en mesure d’obtenir son point de vue sur les récriminations de ses adversaires et sur sa plateforme électorale.

Mike Mckenzie sourit devant un drapeau du gouvernement du conseil de bande de Uashat mak Mani-utenam.

Le chef de la communauté innue de Uashat mak Mani-utenam, Mike Mckenzie, a assisté à la rencontre.

Photo : Radio-Canada

Un débat électoral a eu lieu mercredi soir, organisé par la radio CKAU à Maliotenam, où les trois candidats ont exposé leurs idées.

Les élections se déroulent samedi 18 juin.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !