•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les Canadiennes veulent défendre leur titre aux Championnats du monde de hockey balle

Chargement de l’image

Corie Jacobson participera à ses premiers championnats du monde avec l’équipe canadienne de hockey balle, après avoir vécu l'expérience une fois avec le programme national de hockey sur glace chez les moins de 18 ans, en 2013.

Photo : Radio-Canada / Denis Babin

Chargement de l’image

Elles sont mordues de hockey, portent fièrement les couleurs du Canada sur la scène internationale et s’apprêtent à défendre leur titre de championnes du monde. Mais attention, il ne s’agit pas de l’équipe nationale féminine de hockey sur glace, mais bien celle de hockey balle.

Les membres de la formation canadienne tiennent leur camp d’entraînement à Ottawa en vue des Championnats mondiaux qui auront lieu du 21 au 27 juin prochain à la Place Bell, à Laval.

L’équipe est notamment formée d’anciennes joueuses universitaires comme Corie Jacobson, une ancienne porte-couleur des Golden Knights de l’Université Clarkson, dans la NCAA.

La défenseure originaire de Warren, dans le nord de l’Ontario, l’avoue d’emblée : le hockey balle nécessite une préparation physique différente de celle exigée pour sa version sur glace.

Chargement de l’image

L'équipe canadienne de hockey balle a remporté les championnats du monde en Slovaquie, en 2019.

Photo : Gracieuseté de Milan Kapusta / ISBHF

J’ai besoin de m’entraîner [en faisant] des courses de longue distance. Au hockey sur glace, je faisais des entraînements de sprint, raconte la jeune femme de 27 ans qui peut parcourir jusqu’à huit kilomètres durant un match.

Autrement dit, gare aux défenseurs qui, au hockey sur glace, sont habituellement portés vers la zone offensive.

S’ils décident d’appuyer l’attaque sur une surface de hockey balle, ces derniers doivent également avoir assez de carburant dans le réservoir pour se replier le plus rapidement possible.

[Au hockey balle], tu ne peux pas tricher! Tu ne peux pas glider [glisser] comme sur la glace [...] Si t’arrêtes, tu ne bouges pas, lance Corie Jacobson, sourire en coin.

Des habiletés essentielles

Il n’en demeure pas moins que les habiletés individuelles sont essentielles pour assurer notamment une transition rapide de la défensive à l’attaque, poursuit cette dernière.

[Les défenseurs] ont besoin de courir, d’aller chercher la balle, de la monter aussi vite que possible. T’as besoin d'habiletés offensives pour faire ça, ajoute-t-elle.

Il en revient au groupe d’entraîneuses, dont fait partie Emilie Morter, de s’assurer que les joueuses canadiennes seront fin prêtes pour défendre leur titre de championnes du monde.

Chargement de l’image

Emilie Morter est entraîneuse adjointe de l'équipe canadienne de hockey balle féminin

Photo : Radio-Canada / Denis Babin

Ce sont toutes des athlètes qui ont joué à un très haut niveau [...]. C’est vraiment de savoir quoi leur dire et à quel moment et de les laisser jouer, explique l’entraîneuse adjointe qui est originaire de Hawkesbury, dans l’est ontarien.

Premier match contre les États-Unis

À Laval, les Canadiennes vont affronter leurs éternelles rivales, les Américaines, en lever de rideau. Toutefois, d’autres formations sont aussi à surveiller, met en garde Emilie Morter.

La Slovaquie est extrêmement forte, du côté des femmes. [...] Il y a au-dessus de 14 pays qui se présentent à Laval, la semaine prochaine. Ça s’en vient vraiment gros, signale-t-elle.

Chargement de l’image

La Slovaquie et les États-Unis seront à surveiller lors des championnat du monde de hockey balle féminin.

Photo : Gracieuseté de Milan Kapusta / ISBHF

C’est la deuxième fois que Corie Jacobson défend les couleurs de l’unifolié dans le cadre d’une compétition internationale.

La première fois, elle était membre de l’équipe nationale féminine qui a remporté l’or au Championnat mondial de hockey sur glace des moins de 18 ans, tenu en Finlande, en 2013.

On espère beaucoup que le monde va venir nous supporter, qu’ils voient [le hockey balle] pour la première fois, qu’ils adorent ça, conclut Corie Jacobson qui sera l’une des têtes d’affiche du Canada.

Entre-temps, les joueuses canadiennes auront l’occasion renouer avec l’action ce dimanche, alors qu’elles affronteront l’équipe nationale libanaise lors d’un match préparatoire présenté à l’Aréna Fred Barrett d’Ottawa.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !