•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des employés des Francos se plaignent de devoir utiliser l’anglais au travail

Travailler pour l'Équipe Spectra ne serait plus pareil depuis qu'elle appartient à evenko (Groupe CH) et Live Nation.

Les FrancoFolies de Montréal, en 2017.

Le festival des Francos de Montréal bat son plein jusqu'à samedi.

Photo : Benoît Rousseau/FrancoFolies de Montréal

Des employés et collaborateurs du festival des Francos de Montréal, ainsi que d'anciens employés, dénoncent à Radio-Canada la présence grandissante de l'anglais comme langue de travail à l'interne. Ils témoignent de réunions en anglais, malgré la présence de francophones autour de la table, et de consignes écrites ou orales parfois en anglais uniquement. Le festival de chansons françaises plaide « la diversité et l'inclusion ».

« Je suis parti à cause de ça », raconte une source qui a travaillé de nombreuses années comme employée de bureau pour les Francos de Montréal, autrefois les FrancoFolies. Le festival bat son plein jusqu'à samedi.

Avant même que le géant américain Live Nation ne prenne possession de 49 % de l'Équipe Spectra, en 2020, notre source raconte que certaines réunions se tenaient en anglais, même s'il n'y avait qu'un seul anglophone parmi la vingtaine de personnes autour de la table.

« Les gens d'evenko [propriétaire de 51 % de l'Équipe Spectra] m'ont fait les gros yeux quand j'ai parlé en français, lors de la réunion. »

— Une citation de  Une source qui a travaillé pour les Francos de Montréal

Son témoignage au sujet de la présence grandissante de l'anglais est corroboré par d'actuels et anciens employés qui ont tous demandé qu'on taise leur nom, car ils continuent de collaborer avec l'entreprise, dans ce petit milieu.

Au total, nous avons recueilli des informations auprès de 9 travailleurs et ex-travailleurs récents des Francos de Montréal.

Des consignes aux techniciens en anglais uniquement

Dans des courriels datant des derniers jours, obtenus par Radio-Canada, on découvre qu'un coordonnateur de production des spectacles en salle s'adresse à ses équipes uniquement en anglais.

Des techniciens nous ont communiqué leur malaise et leur étonnement. Notre boss, il nous parle exclusivement en anglais, sauf un mot en français, par-ci par-là, raconte l'un d'eux.

Une autre ajoute : Je ne suis pas bilingue. Sur le plateau, on parle français, mais nos communications, on les reçoit en anglais.

« La vaste majorité des techniciens des Francos sont francophones. Ils s’étonnent de recevoir des communications en anglais [...] notamment dans le contexte du débat sur la langue française. »

— Une citation de  Une source qui nous a fourni des courriels internes

Les techniciens des Francos ne sont pas syndiqués, mais evenko est connue dans le milieu pour son usage important de l'anglais en interne.

Ils nous ont déjà soumis des contrats en anglais uniquement, raconte Natalie Goyer, la présidente de la section locale 56 de l'Alliance internationale des employés de la scène (AIEST). On résiste, assure-t-elle.

La diversité et l'inclusion sont importants, répond le festival

« L’Équipe Spectra valorise le français dans toutes ses communications internes officielles, tant par choix que par la loi (Nouvelle fenêtre) », assure le producteur des Francos de Montréal, en réponse à nos questions.

Dans le même temps, l'entreprise ajoute : Nous sommes fiers d’avoir les meilleures personnes en place, peu importe leurs origines.

Dans le cas du coordonnateur de production qui s'adresse en anglais à ses employés, l'Équipe Spectra nous apprend qu'il est parfaitement bilingue, travaille contractuellement depuis plusieurs années au sein de l’organisation et nous sommes privilégiés de pouvoir compter sur ses compétences.

« Peu importe le festival, la diversité et l’inclusion non seulement sur scène, mais également auprès de ses employé.e.s. permanent.e.s et contractuels.les, font partie du succès de nos événements. »

— Une citation de  L'Équipe Spectra

Dans quelle condition une réunion se tient en anglais dans le cadre des Francos? Nos réunions professionnelles se conduisent en français, assure l'Équipe Spectra, étant entendu que nos employés anglophones sont libres de s’exprimer dans leur langue.

« Nos communications écrites externes sont en français, de même que nos communications corporatives écrites internes. »

— Une citation de  L'Équipe Spectra

La pénurie de main-d'œuvre en cause?

Des employés actuels du festival soulignent que la pénurie de main-d'œuvre n'échappe pas au milieu culturel, en particulier dans le domaine technique. Evenko a envoyé des gens de sa division anglophone, explique un technicien.

Il y a eu beaucoup de roulement dans l’industrie depuis la pandémie, ajoute une autre source à l'interne.

L'Équipe Spectra rappelle que l'expérience et le savoir-faire des personnes qui travaillent avec passion et dévouement, année après année, demeurent un élément clé afin de présenter les meilleurs événements pour les festivaliers et festivalières de partout.

L'entreprise rappelle que les Francos de Montréal font la promotion de la chanson d’expression française depuis la création du festival. En 2016, des concerts en franglaisavaient suscité une petite controverse.

Du côté des partenaires du festival, on note toutefois, ces dernières années, un manque de connaissance de la culture francophone chez certains interlocuteurs au sein de l'entreprise.

Invité à réagir à la place de l'anglais dans son organisation, le grand responsable de la programmation chez Spectra, Laurent Saulnier, nous a répondu : Aucun commentaire, avant de raccrocher. Il quittera en septembre son poste de vice-président, après 23 ans d'engagement.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !