•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La grève des transports dans le Sea-to-Sky est terminée, le syndicat est satisfait

L'entente prévoit des ajustements salariaux liés à l'augmentation du coût de la vie.

Cinq hommes tiennent des pancartes avec le nom et le logo d'Unifor qui disent qu'ils sont grève.

Unifor a obtenu une couverture complète des avantages sociaux pour les travailleurs à temps partiel, qui étaient auparavant exclus du régime d'avantages sociaux. (Archives)

Photo : Radio-Canada / Liam Britten

Radio-Canada

La plus longue grève des transports de l’histoire de la Colombie-Britannique qui était en cours dans la région Sea-to-Sky depuis le 29 janvier s’est terminée mardi, a annoncé le syndicat Unifor représentant les grévistes.

Dans un communiqué, Unifor annonce le retour au travail et l’obtention d’un ajustement au coût de la vie révolutionnaire, après le vote des membres d’un nouveau contrat avec PWTransit.

Nous avons réussi à éliminer une inégalité salariale inacceptable entre les travailleurs des transports en commun de Vancouver et de la région Sea-to-Sky, a déclaré Gavin McGarrigle, directeur régional de l'ouest d'Unifor. Les membres de la section locale 114 sont impatients de retourner au service des communautés de Squamish, Whistler et Pemberton.

« Une incroyable victoire pour des salaires décents. »

— Une citation de  Gavin McGarrigle, directeur régional de l'ouest, Unifor

Le médiateur Vince Ready avait rencontré les parties prenantes le 6 juin. Dans ses recommandations du 10 juin, on peut lire : c'est un irréfutable [et] incontournable fait que le coût de la vie a été particulièrement problématique ces derniers mois, en particulier dans la région de Whistler, principalement en raison du coût du logement, des augmentations de loyer et des prix de l'essence .

Vince Ready recommandait un ajustement au coût de la vie. Unifor précise que si l'augmentation moyenne de l'indice des prix à la consommation dépasse l'augmentation annuelle moyenne de 2021 à 2024, l'employeur ajoutera la différence à l'augmentation de salaire existante.

« Les membres d'Unifor ont établi la norme pour les travailleurs de toute la Colombie-Britannique. Alors que l'inflation augmente, les salaires doivent suivre. Nous appliquerons ce principe aux négociations dans tous les secteurs. Les travailleurs exigent des salaires équitables et un niveau de vie décent. »

— Une citation de  Gavin McGarrigle, directeur régional de l'ouest, Unifor

Augmentations salariales et avantages sociaux

La nouvelle convention collective de cinq ans (rétroactive à avril 2020) comprend des augmentations salariales annuelles de 1,5 % à 4 % pour une augmentation totale de 13,5 % sur la durée, plus une prime à la signature de 2 % pour 2022 .

Les pensions des travailleurs passeront d'un REER complémentaire de l'employeur au Régime des CATT à cotisations déterminées.

Unifor dit également avoir obtenu une couverture complète des avantages sociaux pour les travailleurs à temps partiel, qui étaient auparavant exclus du régime d'avantages sociaux.

Le syndicat attribue une partie de ce succès à la volonté du gouvernement Horgan de respecter le processus de négociation collective.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !