•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une psychiatre de Sainte-Anne-des-Monts radiée pour un mois

L'hôpital de Sainte-Anne-des-Monts.

La Dre Mélanie Lessard a vu sa radiation temporaire confirmée par le Tribunal des professions (archives).

Photo : Radio-Canada / Sébastien Ross

La Dre Mélanie Lessard, une psychiatre de l'Hôpital de Sainte-Anne-des-Monts, ne peut plus exercer sa profession, et ce, jusqu'au début juillet.

Le Tribunal des professions a confirmé la radiation temporaire d'un mois de la psychiatre, une sanction qui lui avait été imposée en mars 2020 par le conseil de discipline du Collège des médecins.

La psychiatre avait été reconnue coupable en novembre 2019 d’avoir contrevenu au Code des professions pour avoir harcelé, intimidé et menacé des membres du personnel de la Régie de l’assurance maladie du Québec (RAMQ).

La psychiatre a notamment menacé une avocate de la RAMQ de se venger sur un membre de sa famille, alors que la Régie lui réclamait une somme de 627 000 $.

La Dre Lessard avait porté en appel cette sanction, soutenant qu'elle était excessive, injuste et déraisonnable et que ses propos envers le personnel de la RAMQ ont été tenus dans le cadre de la sphère privée.

Le Tribunal des professions a rejeté cette interprétation. Le Tribunal a jugé que le Dre Lessard a tenu ces propos dans l’exercice de sa profession et non dans un cadre privé, ce qui contrevient bien au Code des professions.

Les juges Marchi, Weitzman et Lebel souscrivent à l’analyse du Collège des médecins du Québec (CMQ) qui indique que les messages entre la RAMQ et la Dre Lessard [ont été] envoyés dans le cadre d’un conflit en lien avec les honoraires professionnels de [la psychiatre], ce qui constitue un corollaire de son travail de médecin.

Selon eux, les propos indignes, déplacés et menaçants de l’appelante sont des actes dérogatoires à l’honneur et à la dignité de sa profession.

Mélanie Lessard avait aussi été reconnue coupable d’avoir enfreint le Code de déontologie des médecins, ce qu’elle ne contestait pas dans l’appel entendu par le Tribunal des professions.

Les trois juges ont aussi rejeté la demande de la psychiatre voulant que la radiation temporaire soit fractionnée pour éviter une interruption de service.

La radiation d’un mois a débuté le 31 mai.

La Dre Mélanie Lessard occupe un poste à l'Hôpital de Sainte-Anne-des-Monts depuis le 1er juillet 2019.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.