•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des fermes de varech pour lutter contre les changements climatiques

Une forêt de varech.

Le varech absorbe le carbone dans l'atmosphère.

Photo : Fournie par Jenn Burt

Radio-Canada

Les forêts de varech, une algue qui absorbe le carbone dans l'atmosphère, sont en déclin dans le monde. En Colombie-Britannique, le cultivateur Majid Hajibeigy s'est donné comme objectif de créer des fermes de varech pour tenter de lutter contre les changements climatiques.

Majid Hajibeigy pense que la commercialisation du varech peut aider à combattre la perte de biodiversité. Le jeune entrepreneur croit que le varech est un filtre naturel.

« Nous avons beaucoup de travail devant nous et beaucoup de questions à poser, mais si nous faisons les choses correctement [...] cela pourrait changer le monde. »

— Une citation de  Majid Hajibeigy, cultivateur d'algues

Majid Hajibeigy et son équipe cultivent et récoltent le varech. L’algue est ensuite transformée en aliments pour animaux, en nourriture et en engrais.

Des pêcheurs cueillent des varechs.

Le varech joue un grand rôle dans son traitement par la photosynthèse.

Photo : Fournie par Canadian Pacifico Seaweeds

Le varech, utile dans la lutte aux changements climatiques?

L'eau de mer absorbe jusqu'à 30 % du dioxyde de carbone relâché dans l'atmosphère, selon le Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du Climat (GIEC) (Nouvelle fenêtre), ce qui contribue à l'acidification des océans.

Or, même sous pression d'une accélération de l'acidification des océans, les forêts de varech forment des écosystèmes productifs qui captent aussi le carbone, selon une étude publiée dans la revue Plos One.

Les chercheurs soulignent que l'acidification des océans représente l'une des menaces les plus importantes pour les écosystèmes marins.

Un jeune homme est à la barre d'un bateau.

Majid Hajibeigy est cultivateur d’algues.

Photo : Fournie par Canadian Pacifico Seaweeds

On retrouve des types de varech dans les océans du monde entier, y compris celui de l'Arctique, où Rebecca Evans, étudiante en maîtrise à l'Université Memorial de Terre-Neuve, examine comment l'espèce s'est adaptée pour survivre dans les eaux glaciales.

Certaines espèces de varech produisent plus de biomasse annuellement par mètre carré que les forêts tropicales humides, explique l'étudiante.

Majid Hajibeigy pense que le mariage de l'agriculture et de la conservation peut avoir des effets positifs sur l’environnement, et il n'est pas le seul. Partout dans le monde, on voit un intérêt accru pour les fermes de varech et leur potentiel à aider à lutter contre le changement climatique.

Avec les informations de Connel Bradwell

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !