•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La paroisse Saints-Martyrs-Canadiens célèbre le remboursement d’une dette

Un gâteau sur lequel il est écrit : Merci à toutes et à tous!! La salel est payée!

Les paroissiens des Saints-Martyrs-Canadiens à Saskatoon étaient bien heureux d'avoir remboursé cette dette et n'ont pas manqué de célébrer cet accomplissement.

Photo : Radio-Canada / Jérémie Turbide

Radio-Canada

La paroisse Saints-Martyrs-Canadiens de Saskatoon vient tout juste de finir de rembourser une dette au diocèse. Près d’une centaine de paroissiens ont tenu à souligner cet heureux événement, dimanche.

La journée a débuté avec une messe en matinée. Puis les paroissiens se sont déplacés vers la salle de réception pour une courte cérémonie symbolique, suivie d’un barbecue festif.

Pour le curé de la paroisse, Daniel Louh, c’était l’occasion idéale pour remercier la communauté de son soutien.

Il est bon à un moment donné de s’asseoir avec la personne et dire merci, dit-il en rappelant que Jésus a lui aussi pris la peine de célébrer.

C’est tout à fait naturel, ajoute Daniel Louh, c’est tout à fait humain et ça permet à ceux qui ont fait les sacrifices de sentir qu’ils sont appréciés.

La paroisse aura mis sept ans pour rembourser cette dette qui s’élevait à 455 000 $.

Cette somme aura notamment permis l’aménagement de nouveaux bureaux, de nouvelles salles de bain et d’une nouvelle salle communautaire inaugurée en 2014.

Le curé célèbre la messe à la paroisse des Saints-Martyrs-Canadiens de Saskatoon, le 12 juin 2022.

La journée de célébrations a commencé par une messe.

Photo : Radio-Canada / Jérémie Turbide

Pour Dorothée Gaudet-Cousin, membre du comité des finances de la paroisse, le remboursement de la dette constitue un soulagement, qui n’aurait pas été possible sans l’aide des paroissiens.

On en doit tellement à nos bienfaiteurs, à nos donateurs, à nos bénévoles surtout, qui nous appuient tous les jours et qui ont fait des grosses corvées, comme les soupers d’automne, les corvées de tourtière, pour nous aider à payer cette somme-là, dit-elle.

Daniel Louh se réjouit d'avoir vu des paroissiens de tous âges sur place, dimanche.

Il espère maintenant pouvoir répéter ce genre d’événements plusieurs fois par année et maintenir le lien fort qui unit la communauté.

Avec les informations de Jérémie Turbide

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !