•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des centaines de kilomètres pour obtenir un passeport

Trois passeports canadiens posés sur une table.

Il n'est pas simple d'obtenir un passeport canadien rapidement.

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

Le député fédéral Sébastien Lemire déplore que des citoyens de l’Abitibi-Témiscamingue doivent se rendre à Gatineau ou à Montréal afin d’obtenir un passeport, et ce, même s’ils en ont fait la demande il y a plusieurs mois.

Service Canada est aux prises depuis quelques semaines avec un nombre élevé de demandes de passeports en raison de la reprise des voyages à l’étranger.

Sébastien Lemire se dit témoin et au fait de situations liées à la délivrance de passeports qu’il juge inacceptables, notamment de longues files d'attente au bureau de traitement des passeports à Gatineau. Certains campent même à l’extérieur, selon ce qu’il a vu.

On demande aux gens, à la dernière minute, de se rendre à Montréal ou à Gatineau pour faire la file dans les demandes rapides, de payer des frais supplémentaires parce qu’ils ne sont pas capables d’avoir leur réponse à temps après deux, trois, quatre ou cinq mois d’attente, expose le député bloquiste d’Abitibi-Témiscamingue.

M. Lemire debout à la Chambre des communes.

Le député fédéral d'Abitibi-Témiscamingue, Sébastien Lemire

Photo : Chambre des communes

Service de retrait urgent

Le service de retrait urgent peut être utilisé lorsqu’un citoyen canadien a besoin d’un passeport dans un délai de deux jours ouvrables ou moins. S’il réside en Abitibi-Témiscamingue, il doit se présenter sans rendez-vous à l’un des bureaux de traitement de passeports les plus près, soit à Gatineau ou à Montréal. Des frais supplémentaires de 50 à 110 $ sont ajoutés au coût initial du passeport. La personne doit également prouver qu’elle a besoin de ce document.

« Il n’y a pas de solutions et de services qui sont offerts en région pour répondre aux besoins des gens de l’Abitibi-Témiscamingue. »

— Une citation de  Sébastien Lemire, député d'Abitibi-Témiscamingue

Solutions

Sébastien Lemire demande au gouvernement Trudeau de trouver des solutions afin d’accélérer le traitement des passeports. Il propose le traitement des demandes la fin de semaine.

Le député souhaiterait aussi pouvoir aller déposer lui-même les demandes urgentes de passeport des citoyens de sa circonscription au bureau de traitement à Gatineau afin de leur éviter un déplacement.

Ça me fait plaisir, lorsque je me rends à Ottawa, d’aller à un endroit où je sais que les citoyens d’Abitibi-Témiscamingue qui ont des demandes de passeport vont pouvoir être traités aussi rapidement que quelqu’un qui se rend sur place. Actuellement, ce n’est pas possible, car je dois faire la file comme tout le monde, signale M. Lemire.

À plus long terme, le député bloquiste désire que le traitement des passeports puisse se faire directement dans la région.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !