•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Conditions de travail : le Regroupement des sages-Femmes du Québec interpelle la CAQ

Des femmes situées à l'extérieur d'un bâtiment tiennent des pancartes de protestation.

Le Regroupement des sages-femmes du Québec a organisé une manifestation dans le but de protester contre de mauvaises conditions de travail.

Photo : Radio-Canada / Jean-François Dumas

Radio-Canada

Les sages-femmes du Québec se sont fait entendre ce mercredi à Drummondville afin d’obtenir de meilleures conditions de travail. Leur entente avec le gouvernement du Québec est échue depuis plusieurs mois.

Une vingtaine de sages-femmes étaient présentes devant l'hôtel Quality Inn de Drummondville pour dénoncer le fait que leur métier ne soit pas suffisamment valorisé.

On veut une vraie reconnaissance, on veut être bien rémunérées, on veut être reconnues par le système, par notre gouvernement. On veut avoir ce qu’on mérite, a affirmé la sage-femme Mongia Said.

« Les sages-femmes méritent le meilleur. On travaille fort, on travaille de tout notre coeur. On veut être bien payées, dans de bonnes conditions, que nos gardes soient reconnues.  »

— Une citation de  Mongia Said, sage-femme

De 2021 à 2022, le Regroupement des sages-femmes du Québec (RSFQ) soutient avoir perdu 10 % de ses effectifs, une situation aggravée par la pénurie de main-d'œuvre déjà existante dans le secteur. Selon les manifestantes, les salaires n’encouragent pas le recrutement d'employées.

Des attentes claires pour la CAQ

Les sages-femmes veulent être entendues d’ici les prochaines élections provinciales du 3 octobre.

Le RSFQ affirme avoir reçu une date de négociation de la part du ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS), qui promet de trouver un accord d’ici le 24 juin.

Elles affirment toutefois que pour le moment, elles estiment que leurs demandes n'ont pas été satisfaites.

Avec les informations de Jean-François Dumas

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !