•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un professeur de l’UQO radié 10 mois pour des propos et des gestes à connotation sexuelle

L'Université du Québec en Outaouais.

Le site web de l’UQO indiquait mercredi matin que Stéphane Bouchard est professeur au Département de psychoéducation et de psychologie et titulaire de la Chaire de recherche du Canada en cyberpsychologie clinique (archives).

Photo : Radio-Canada / Olivier Plante

Radio-Canada

L’Ordre des psychologues du Québec a radié pour 10 mois le professeur de psychologie à l’Université du Québec en Outaouais (UQO) Stéphane Bouchard, en raison de propos et de comportements à connotation sexuelle.

Stéphane Bouchard a plaidé coupable à deux chefs d’infraction qui pesaient contre lui. Sa radiation temporaire a commencé le 8 avril 2022, selon la décision rendue par le conseil de discipline de l’Ordre des psychologues du Québec, le 28 février dernier.

Le conseil de discipline de l’Ordre a reconnu Stéphane Bouchard coupable de ne pas avoir eu une conduite irréprochable à l’égard des membres d’un centre de recherche dont il était le directeur en maintenant un climat de travail propice aux propos, aux discussions et aux comportements à caractère sexuel, et ce, entre 2011 et 2016, peut-on lire dans la décision.

M. Bouchard est aussi coupable d’avoir manqué de retenue et de ne pas avoir eu une conduite irréprochable à l’égard d’une doctorante en psychologie [...] en adoptant avec elle un langage cru ou à teneur sexuelle et des comportements de même nature, aussi entre 2011 et 2016.

Lorsqu’il a été contacté par l’Ordre, il a reconnu les faits. Il n’est pas fier et il a honte. Il assure que ces activités et ces comportements ont cessé, est-il précisé.

Les parties recommandent conjointement l’imposition d’une période de radiation temporaire de 10 mois et d'une amende totale de 5500 dollars. Les deux parties se sont aussi entendues pour que les périodes de radiation suggérées soient purgées concurremment.

À noter que certains des éléments contenus dans la décision font l’objet d’une interdiction de publication, notamment en ce qui concerne l’identité des étudiants et des collègues de M. Bouchard impliqués dans cette affaire.

Deux hommes qui discutent à l'avant-plan.

Stéphane Bouchard (à droite) est professeur au Département de psychoéducation et de psychologie de l'UQO et titulaire de la Chaire de recherche du Canada en cyberpsychologie clinique (archives).

Photo : Radio-Canada / Michel Aspirot

Mercredi matin, le site web de l’UQO indiquait que Stéphane Bouchard est professeur au Département de psychoéducation et de psychologie. Il est également titulaire de la Chaire de recherche du Canada en cyberpsychologie clinique.

Joint par Radio-Canada mercredi, M. Bouchard a décliné notre demande d’entrevue. Il a affirmé qu’on lui avait recommandé de ne pas faire de commentaires.

Dans la dernière décennie, Stéphane Bouchard a accordé bon nombre d’entretiens à des médias, dont Radio-Canada. Il a été également récipiendaire de plusieurs prix et subventions pour ses recherches.

Le secrétariat du conseil de discipline de l’Ordre des psychologues du Québec a refusé de commenter la décision sur le cas de M. Bouchard.

L’UQO a refusé la demande d’entrevue de Radio-Canada, mais a réagi par courriel. Dans sa missive, l’établissement d'enseignement ne fait mention d’aucune sanction prise contre le professeur de façon explicite.

Lorsque l’UQO a été informée de ces événements et de la plainte en 2018, la direction a agi promptement et a immédiatement enclenché une enquête dont les résultats ont notamment démontré que les agissements du professeur Bouchard avaient cessé depuis 2016, écrit l’UQO

Il est important de souligner qu’aucun autre événement impliquant le professeur Stéphane Bouchard n’a été signalé à ce jour.

L’UQO dit toujours avoir condamné les agissements du professeur et ne fera pas d’autres commentaires.

Avec les informations de Laurie Trudel, Catherine Morasse, Maxime Huard et Emmanuelle Poisson

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.